NI POUR LA PALESTINE, NI POUR ISRAËL - par AfriQue-Afro

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

NI POUR LA PALESTINE, NI POUR ISRAËL - par AfriQue-Afro

" Voilà une analyse objective et sans concession qui illustre parfaitement mes interrogations et ma consternation quant à cet "engouement compassionnel" (limite démesuré/pathologique) de nos frères et soeurs, endoctrinés par ces religions (Islam et Christianisme) qui ont assiégé, occupé, asservi, massacré, humilié, nié etc. leurs Ancêtres et qui continuent d'ailleurs) pour un autre peuple opprimé, alors que leur propre peuple souffre depuis plus d'un millénaire..."

Munsa Nzinga Ka Ndombe

 

NI POUR LA PALESTINE, NI POUR ISRAËL

 

À l'instar des impérialistes occidentaux qui ont su soumettre les populations Noires par le biais du christianisme tout en imposant leur culture et leur paradigme au monde entier, l'islam est l'outil idéal pour asseoir la suprématie Arabe sur le reste des nations, notamment sur les nations Noires musulmanes qui de par leur complaisance, leur surdité et leur profond mutisme sont soumises de fait au système Arabo-mondialiste.

Si l'islam est la clef du paradis, la clef qui nous exhorte à plus de justice sur terre, la clef qui garantit une solidarité entre musulmans, il faut savoir que cette solidarité est unilatérale.

Comprenez bien que dans la sphère musulmane il n'y a de fraternité et de justice que lorsque des musulmans Arabes tels que les Palestiniens et des Noirs: Sélékas de la République Centrafricaine... sont opprimés par des non-musulmans, dans ce cas de figure toutes les attentions dans le monde islamique sont rivées sur ces «pauvres martyrs» quels qu'ils soient, Blancs ou Noirs  injustement oppressés par des non musulmans. Ce scénario rêvé  permet de faire valoir à la terre entière l'idée selon laquelle les peuples les plus opprimés de ce monde sont ceux qui sont épris de justice, de vérité, de droiture et qu'en l’occurrence les éternelles victimes musulmanes ne sont persécutées que parce qu'elles aspirent à toutes ces vertus.  

Mais dès lors qu'il est question de condamner les crimes et injustices perpétrés par les populations Arabo-musulmanes sur les populations Noires musulmanes, cette fraternité rayonnante saupoudrée d'émotions retentissantes devient soudainement opaque.
Où sont donc passés nos frères Noirs musulmans indignés par les exactions terroristes en Palestine lorsque ces mêmes exactions sont perpétrées par les colons Arabes sur les Darfouris musulmans ? Où sont nos indignés de la Palestine lorsque les Arabes Mauritaniens continuent de perpétrer l'esclavage sur les populations Noires de la Mauritanie ? Où sont-ils lorsque ces mêmes Arabes sèment le chaos au Nord Mali ? Pourquoi ce silence sur les crimes, massacres et lynchages des migrants Noirs dans les pays Arabes: Maroc, Libye, Arabie Saoudite, Liban, Tunisie, Algérie...?
Pourquoi refusent-ils de reconnaître et de considérer le double statut des Palestiniens, à la fois victimes lorsqu’ils sont oppressés par les Israéliens mais bourreaux lorsqu'ils oppressent à leur tour les Sumers, Palestiniens Noirs à qui ils attribuent volontiers la dénomination péjorative de « abid »  ce qui littéralement veut dire esclave en Arabe.
Pourquoi nos indignés de la Palestine ne font-ils pas acte de philanthropie pour cette vague de crimes et d'injustices perpétrés dans le monde Arabo -musulman à l'égard du peuple Noir?
D'autres part, vous constaterez que cette fraternité censée être réciproque est quasi inexistante dans la communauté Arabo-musulmane qui affiche une indifférence, voir même pour certains un mépris jubilatoire face aux problèmes des Subsahariens. 

C'est en réaction à cette solidarité du deux poids deux mesures, à ce climat d'hypocrisie enrobé d'universalisme et de fraternité religieuse, que depuis peu un détachement, une indifférence s'est instauré dans la communauté Noire qui lorsqu'on l'interpelle  sur la question Israélo-palestinienne, elle répond tout simplement ceci "Ni pour Israël qui stérilise et humilie nos sœurs, ni pour la Palestine et le monde  Arabe qui traitent nos frères en pestiférés".

Tandis que  lorsque l'on évoque cette fâcheuse problématique de la Négrophobie qui règne au sein du monde Arabe, nos frères Noirs musulmans arabisés, atteints de touts les maux: mutisme, surdité, cécité tant ils refusent de voir et d'entendre les cris stridents de leurs frères qui agonisent en Afrique, tant ils refusent de se prononcer sur les drames qui hantent notre continent et préfèrent surfer sur les passions du moment en se focalisant sur le sionisme, la Palestine, la Syrie, etc. Tant ils refusent de voir en leurs frères en islam de redoutable Négrophobes, qu'ils refusent de faire face à l'ampleur de ce fléau qui depuis bien des siècles gangrène les sociétés Arabes au point qu'elles en oublient les préceptes « supra universels » prônés par leur propre religion, au point qu'elles ne parviennent à mettre de côté ce dédain pour la race Noire le temps d'un recueillement à la Mecque où les Noirs sont méprisés.
La question incommodante de la négrophobie dans le monde Arabe suscite un déni des réalités de la part nos frères Noirs musulmans qui accusent le fait qu'il s'agisse d'une infime minorité d'Arabes qui répandraient toutes ces tares sur l'islam; l'islam qui dans ses textes sacrés_rappelons-le là encore_ nous laisse bien perplexe sur la question de l'esclavage: non seulement il ne condamne pas cette pratique inhumaine mais de surcroît la légifère: sourates 2 verset 178, sourate 33 verset 50, sourate 23:5-6, sourate 
70:29-30, sourate 24:32, sourate 16:71... 

Doit-on encore rappeler à nos frères que les Arabes sont les maîtres d'art de la traite des Noirs et qu'ils ont initié sous l'ère islamique leurs complices Juifs, blancs, occidentaux avec qui, ironie du sort, ils se trouvent être aujourd'hui en conflit.
 
Doit-on  énumérer les innombrables crimes et massacres négrophobes non relayés par les médias, perpétrés en terres musulmanes: Arabie Saoudite, Libye, Maroc... Ceux-ci ont pris une telle ampleur que la communauté Éthiopienne, en majorité victime de cette barbarie, en vient à manifester devant l'ambassade d’Arabie saoudite pour alerter les autorités sur ce fléau grandissant. Sans parler des nombreux autochtones Noirs des pays Arabes qui, au moyen de manifestations, ne cessent d'alerter l'opinion publique sur le racisme et les discriminations qu'ils subissent au quotidien, dans leur propre pays de la part de leurs compatriotes Arabes. 
Pensez-vous vraiment que ces crimes prétendument marginaux puissent mobiliser diverses communautés issues de la diaspora Noire?
Nous demandons à nos frères Noirs musulmans d'être plus lucides lorsqu'ils emploient le terme de « minorité » pour désigner et qualifier la négrophobie fulminante et presque congénitale qui règne dans le monde Arabe.
Nous leur demandons d'être plus juste lorsqu'il est question de confronter chacun face à ces  injustices, car nous ne pouvons tolérer cette attitude lâche et hypocrite qui consiste à ne vociférer qu'en l'occasion des abominations perpétrées par des non musulmans sur des musulmans (bien qu'il faille les dénoncer) et se muer dans un silence infini dès lors que cet arsenal d'atrocités revêt un visage oriental, par là je fais allusion aux exactions criminelles et criminalisantes de leurs califats Arabes sur les populations Noires: Darfour, Mauritanie, Libye, Maroc, Arabie Saoudite, Algérie, Tunisie...

 À partir de touts ces éléments accablants, nous attirons l'attention de nos frères sur cette épidémie nauséabonde qui a pris source dans toutes les sociétés Arabes, il y de cela plus d'un millénaire et qui  a ouvert la voie à leurs compagnons de tortures: Juifs, blancs et occidentaux. Cette épidémie exponentielle qui se perpétue de nos jours sous diverses formes, plus ou moins sournoises mais toujours avec la même véhémence, la même perversité. Nous prenons donc acte de tous ces faits et par la même occasion interpellons nos frères Noirs musulmans sur cet universalisme Arabo-centré, en même temps que nous exhortons nos frères Noirs chrétiens à se méfier de ce même universalisme Euro-centré.

Au nom d'une solidarité religieuse, au nom d'une conscience altérée par un universalisme hypocrite et vide de sens_ tant il est Arabo-centré, tout comme  l'universalisme proclamé à travers les droits de l'homme et la « communauté internationale » qui sous entend lui aussi l'expansion de l'occidentalisme et de l'Eurocentrisme_ au nom de touts ces fantasmes profondément ancrés dans l’Esprit du Nègre arabisé, il pleut partout dans les communautés Noires musulmanes des banderoles sur lesquelles nous pouvons lire « Free Palestine ». Pourquoi nos frères ne manifestent-ils pas le même engouement pour leur famille ? Pourquoi ce silence insupportable lorsqu'il est question de Noirs opprimés par les Arabes ? Pourquoi ne brandissent-ils pas de pancartes où il serait écrit au même titre que la Palestine: Free Soudan, Free Mauritanie, Free Mali, Free pour tous nos frères Noirs oppressés par le monde Arabo-impérialiste, celui qui à l'instar de l'occident colonise, impose sa culture, son paradigme, sa vision du monde aux nations Subsahariennes, celui qui opprime, soumet et balkanise ces mêmes nations.
Pour toutes les consciences minées par la complaisance, l'endoctrinement ou la lâcheté, nous tenons nous, Peuple Noir, à les confronter à la réalité, à leur réalité qu'ils ont décidé d'enfouir au plus profond de leurs tripes pour se focaliser sur celle de leur voisin. Ne dit-on pas que charité bien ordonnée commence par soi-même ?
Et pour les plus philanthropes et universalistes d'entre nous, retenez ceci : l'honnêteté, la bonne foi et la logique ne voudraient-elles pas que l'oppression et la barbarie soient combattues sous toutes leurs formes, sous toutes leurs coutures: que ceux qui condamnent le terrorisme sioniste à l'égard de la Palestine, condamnent aussi le terrorisme Arabo-musulman à l'égard des populations Noires. Or, tels de bons Nègres de maison, certains Noirs musulmans ne se passionnent et ne compatissent que pour leurs souverains Arabes, tandis que leurs émotions et leur humanitarisme sont bien affectés, voir même stériles lorsqu'il s'agit de leurs frères de « couleur et de douleur » qui meurent par centaines de milliers, au Nord-Kivu, en Centrafrique, au Mali, au Darfour et dans les pays Arabes.

C'est pourquoi nous brandissons à notre tour ces slogans, non pas parce que nous croyons naïvement à la libération de notre peuple par de vains slogans (Certes nous croyons en la paix au sein du monde Noir, mais nous pensons foncièrement que cette paix n'émergera qu'après une bonne guerre qui aura valeur de révolution) mais tout simplement parce que nous espérerons raviver la mémoire bien trop sélective de nos frères Noirs arabisés.

Free pour nos frères qui se font injustement lyncher par les Marocains, Libyens, Saoudiens lorsqu'ils ont la malchance de croire que l'on peut trouver refuge dans ces pays, Free à nos frères du Darfour qui subissent la dictature des colons Arabo-impérialistes, Free à nos frères Noirs de la Mauritanie qui demeurent de sempiternels esclaves dans leur propre pays à l'heure où cette pratique moyenâgeuse est abolie, Free à nos frères du Mali à qui l'on impose la barbarie, la torture et tous les ravages de l'islam sous couvert et sous prétexte de charia, Free à nos frères et sœurs humiliés par Israël, Free à toute l'Afrique et au peuple Noir qui depuis bien des siècles demeurent sous le joug des impérialiste Occidentaux et Orientaux.



AfriQue-Afro

Commenter cet article

Tisha1981 07/08/2014 09:44

En lisant l'ensemble du blog je n'ai pas trouvé nécessaire d'ajouter quoique ce soit tant l'analyse est objective. J'espère juste que cet article pourra être lu par la grande majorité de noirs musulmans aliénés!!!!!!!!!!