Angéline Yégnan-Touré G. Le Gbofé d’Afounkaha : Une forme d’expression musicale de Côte d’Ivoire

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

              

Editions-Diffusion
5-7, rue de L’Ecole Polytechnique 75005 Paris
Comptoir et renseignements librairie :

 01 40 46 79 20

Service de presse : 01 40 46 79 22/23
Direction commerciale : 01 40 46 79 21
Commercial : 01 43 25 82 03 (fax)


 

Vient de paraître

 

 

Le Gbofé d’Afounkaha

                  Une forme d’expression musicale

de Côte d’Ivoire

 

Angéline Yégnan-Touré G.

 

Coll. Univers musical

ISBN : 978-2-336-30103-7,  182 p.

 

DVD INCLUS

COMPORTANT 2 FILMS

+ SUPPORT AUDIO

 

Prix éditeur : 21 € 
Voir la fiche de ce livre


Entité musico-chorégraphique,
le Gbofé est d’abord un sextet de trompes traversières.
Le terme désigne également l’instrument qui est fabriqué
à partir des racines de l’arbre nangnranhan, le Ptérocarpus erinaceus.
Celles-ci sont sculptées,
puis habillées d’une peau de bœuf,
pour ensuite devenir les gbofé
dans lesquelles soufflent les Gbofé hienlin,
les joueurs de trompes traversières.
Chaque gbofé émet un ou deux sons,
et c’est de leur jeu en hoquet
doublé d’un tuilage collectif que naît une phrase musicale.

La performance musicale des gbofé alterne
avec celles de plusieurs chanteuses qui, dit-on,
traduisent par leurs chants ce que jouent les trompes.
Il résulte ainsi un jeu musical entre trompes traversières et chanteuses
que soutiennent deux tambours Djomanhan et Pindrè.
Leurs formules rythment, à leur tour,
les pas de danse exécutés par les Yoorfèhèlè,
braves et beaux danseurs habillés de leurs magnifiques vêtements
chorégraphiques.
Au dire des villageois, ces pas de danse traduisent la bravoure,
la beauté, la victoire du guerrier sur un ennemi aujourd’hui virtuel.

En tant qu’entité musico-chorégraphique,
le Gbofé est exécuté dans diverses circonstances :
les remerciements officiels adressés aux autorités,
ou les louanges à adresser aux chefs de villages ou aux personnalités.
Il est également exécuté pendant les funérailles de hauts dignitaires
et lors des grandes fêtes de réjouissance au cours desquelles
l’éducation et l’information de la population se font à travers les textes chantés.

C’est fort de toutes ces particularités que cette forme d’expression
musicochorégraphique a été classée chef-d’œuvre
du patrimoine oral et immatériel de l’humanité
par l’Unesco le 18 mai 2001.

 
Angéline Yégnan-Touré G.

Ethnomusicologue et spécialiste des arcs musicaux africains, Angeline Yégnan,

Doctorante à la Sorbonne, est présidente de l’Association des Musiques

de Trompes Traversières de Côte d’Ivoire.

Elle est professeur certifiée d’Éducation musicale,

experte confirmée du Gbofé et auteur de plusieurs articles.

Elle est également membre de l’équipe d’accueil Patrimoines et Langages Musicaux,

université Paris-Sorbonne.

Ses travaux de recherche sur le Gbofé d’Afounkaha,

musique de trompes traversières en pays tagbana,

et le plan décennal de sauvegarde qu’elle a conçu, o

nt permis la proclamation de ladite forme d’expression musicale

comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2001.

Cet ouvrage est sa première publication sur cette forme artistique.

 

 Table des matières

Préface 
Avant-propos 
Introduction 
Le pays Tagbana 

I. Les instruments de musique du Gbofé 

 
1. Les trompes traversières ou Gbofé 
a) Origines mythiques des Gbofé
b) Le rituel de fabrication des Gbofé
c) Extraction des racines pour la fabrication des Gbofé
d) La fabrication du Gbofé
e) Description du Gbofé
f) Les éléments spécifiques de la qualité sonore des Gbofé


2. Les tambours ou ping 
a) Origine mythique des ping
b) Rituel de fabrication des ping
c) Extraction des troncs d’arbre
d) La fabrication des ping
e) Description des ping

 
3. Les sonnailles ou tchotchoro 
a) Mythe d’origine des Tchotchoro
b) Fabrication et mode d’utilisation des Tchotchoro

II. Les différents acteurs du Gbofé 

1. Les chanteuses ou kièlè 
2. Les tambourinaires ou ping hienlin 
3. Les danseurs ou yoor fèhèlè 
4. Les joueurs de trompes traversières ou 
gbofé hienlin 

III. L’accomplissement musical du Gbofé 

1. Les préliminaires à l’exécution du Gbofé
2. La réalisation proprement dite du Gbofé
3. Les différentes composantes du Gbofé
a) Les trompes
b) Les chanteuses
c) Les tambourinaires


4. Analyse des transcriptions du répertoire musical du Gbofé

 a) Complicité entre tambourinaires et danseurs

b) Les danseurs


5. Impact de l’accomplissement musical du Gbofé sur la population

a) Le jeu des trompes
b) Les chants exécutés par le chœur de femmes
c) Influence du jeu des tambours sur la population
Impact du Gbofé yoor

 
6. Après l’accomplissement musical du Gbofé 

Conclusion 
Bibliographie 
Terminologie musicale 


 

 

 

Retrouvez nous sur FacebookSuivez nous sur TwitterConsultez notre chaîne sur Youtube

Vous pouvez commander cet ouvrage directement à votre libraire habituelle,
sur notre site internet : 
http://www.editions-harmattan.fr,
ou en renvoyant par courrier postal le bon de commande suivant :

Bon de commande

À retourner aux Éditions L'Harmattan, 5- 7 rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris.

 

 
  Prix Unitaire TTC Nombre d'exemplaire Total TTC
LE GBOFÉ D'AFOUNKAHA
Une forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire
Angéline Yégnan-Touré G.,
21 €    
Frais de port de 3 € pour le premier ouvrage
+ 0,80 € par ouvrage suivant
Frais de port  
  Total  

NOM .................................................................
ADRESSE .................................................................
.................................................................
.................................................................

Ci-joint un chèque de ........................... Euros

Pour l’étranger, vos règlements sont à effectuer :

- en euros sur chèques domiciliés sur banque française

- par virement en euros sur notre CCP Paris :
  IBAN : FR04 2004 1000 0123 6254 4N02 011
  BIC : PSSTFRPPPAR
  Domiciliation :
  LA BANQUE POSTALE - CENTRE FINANCIER DE PARIS

- par carte bancaire (VISA, MasterCard)
  N°..........................
....
  date d’expiration ...../...../.....
- numéro CVx2* : .............
(*les 3 derniers chiffres se trouvant au dos de votre carte, à gauche de votre signature) :


COMMANDES

  - Comptoir Harmattan

7, rue de l’École-polytechnique
75005 Paris
Tél. : 01 40 46 79 20
Fax : 01 43 25 82 03

  - Site web

http://www.editions-harmattan.fr

  - Ou chez votre libraire


 

Publié dans À lire

Commenter cet article