ANNONCE RELATIVE A LA SOIREE DE PROMOTION ET DE DEDICACE DE L' OUVRAGE DU PROFESSEUR GOMEZ LE 29 MAI 2011.

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

 mardi 1 mars 2011, 12:28

ANNONCE OFFICIELLE:

 

Le "Mouvement Sema Ta Wy pour l'émancipation du Peuple Kémite", l'"Association Internationale des Kémitologues du Monde Noir" et le "Comité scientifique pour la rédaction de l'Histoire Générale des Noirs de France" ont le plaisir d'inviter tous les Panafricanistes et tous les sympathisants de la cause africaine à participer à la SOIREE-DÎNER-DEDICACE autour de l'ouvrage du Professeur Jean Charles Coovi GOMEZ le Dimanche 29 Mai 2011 de 16H00 à 21H00 à "La Terrasse du Parc",

60 rue Salvador ALLENDE 92000 Nanterre , RER : Nanterre Préfecture.

 

RESUME DE L'OUVRAGE:

 

TITRE:" La contribution des Noirs à la civilisation française".

 

Un peuple amnésique est un peuple sans conscience historique, et un peuple sans conscience historique est condamné

à disparaître ou à végéter éternellement dans le concert des Nations.

Le Professeur Cheikh Anta DIOP était si conscient de cette "loi d'airain" de l'histoire des civilisations qu'il a doté les peuples négro-africains d'une arme intellectuellement redoutable:la prise de conscience de leur communauté d'origine

et de destin.Il a redonné à tout un Continent et à ses descendants dispersés à travers le monde une ÂME,une MEMOIRE, un IDEAL.C'est donc dans un contexte de BARBARIE PLANETAIRE PROGRAMMEE qu'il convient d'inscrire

l'irrésistible aspiration de la communauté noire de France à l'UNION ( SEMA ) et à la RENAISSANCE ( OUHEM MESOUT ).

 

Mais un tel processus, aussi long et douloureux qu'il puisse paraître de prime abord,ne saurait aboutir sans la prise en compte par les protagonistes des DEFIS CULTURELS MAJEURS qui seuls donneront au combat pour l'égalité des chances,

pour le respect de l'identité des différentes composantes de la communauté nationale et pour l'application éffective des

lois et des principes républicains son véritable sens et sa réelle portée historique.

On doit cependant admettre que l'historiographie française de VOLTAIRE (1694- 1778 ) à BRAUDEL ( 1902- 1985 ) en passant par MICHELET ( 1798- 1874 ) etc... n'a jamais considéré les Noirs d'origine africaine et caribéenne établis ou séjournant en France comme des SUJETS d'une histoire commune, mais plutôt comme des OBJETS étranges, exotiques

impliqués malgré eux dans une aventure humaine qui se déploie sur la longue durée sans eux et souvent contre eux.

En s'appuyant sur des théories raciologiques jamais déconstruites depuis DE LAPOUGE, GLUMPOVITZ et GOBINEAU, en administrant la preuve d'une totale méconnaissance des langues et des cultures d'origine des peuples spoliés, en reprenant enfin à leur compte le PARADIGME ETHNOGRAPHIQUE initié naguère par Friedrich HEGEL, les Africanistes

français ont contribué dans leur écrasante majorité à obscurcir davantage le problème scientifique qui nous préoccupe.

 

De ce qui précède, il ressort que les Noirs ne sont pas contrairement aux clichés savamment entretenus des "ESCLAVES"

ayant accédé par la grâce et la générosité des "MAÎTRES BLANCS" au statut autrement plus enviable de "COLONISES"

avant de devenir dans le contexte d'une Mondialisation conflictuelle des "MIGRANTS COSMOPOLITES".

L'examen approfondi des sources historiques ,encore occultées pour la plupart, démontre au contraire que la contribu-

tion des Noirs à la civilisation française a toujours été déterminant et ce à de la haute préhistoire à l'époque contemporaine. Des thématiques historiographiques dûment explorées et rigoureusement approfondies l'attestent sans

ambiguïté. En outre, il apparaît que le MODELE ASSIMILATIONNISTE qui sert de paravent aux ultras-républicains de

"droite" comme de "gauche" pour justifier les discriminations récurrentes dont les populations noires sont victimes a

définitivement failli. Seul le MODELE MULTICULTURALISTE est à même, en dépit de ses insuffisances manifestes,de

dénouer la crise d'identité qui ronge et mine de l'intérieur la République et ses institutions.

En tout état de cause, sans la mise en oeuvre d' un PROJET UNITAIRE POUR L'EMANCIPATION DES NOIRS DE FRANCE,

les perpétuelles incantations lyriques des "Négrophiles" de circonstance qui nous font miroiter depuis des lustres une

"intégration" introuvable continueront à faire illusion. Aujourd'hui plus que jamais, nous devons nous rendre à l'évidence:

L'EMANCIPATION DES NOIRS DE FRANCE SERA L'OEUVRE DES NOIRS EUX-MÊMES!

Par sa rigueur démonstrative, sa richesse documentaire,son souffle épique et libérateur, cet ouvrage constitue assurément une contribution majeure à l'historiographie contemporaine.

 

Editions Ccinia communication.

285 pages avec illustrations.

Prix: 25 euros.

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE DE L'AUTEUR:

 

Le Professeur Jean Charles Coovi GOMEZ est originaire de la République du Bénin. Egyptologue, philosophe et historien,

il se consacre essentiellement à l'étude des relations culturelles entre les civilisations anciennes de la vallée du Nil ( Nubie,

Egypte pharaonique ) et celles du Golfe du Bénin ( Ile Ife, Oyo, Danhome, Ashanti etc...).

Spécialiste de renommée internationale des Civilisations du Monde Noir, il contribue également à la réécriture de la véritable histoire des Traites négrières arabe et européenne et à la reconstitution de la généalogie historique des peuples africains déportés depuis le VII ème siècle.

Auteur de nombreuses publications et communications ( cf Références bibliographiques en annexe ) ,il est en outre le

Coordinateur du "COMITE SCIENTIFIQUE POUR LA REDACTION DE L'HISTOIRE GENERALE DES NOIRS DE FRANCE" et

le Directeur Général de l' INSTITUT MONDIAL DE LA RENAISSANCE AFRICAINE ( ONG Panafricaine spécialisée dans la

promotion de la science, de l'éducation et de la culture ).

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE POUR PARTICIPER A LA SOIREE- DEDICACE DU DIMANCHE 29 MAI 2011 à l'adresse

suivante : mouvesematawy@yahoo.fr

 

( A suivre la version en anglais du résumé de l'ouvrage du Professeur Jean Charles Coovi GOMEZ ).

Commenter cet article