DAHIA-AL KAHINA REINE KAHINA / DAHIA-AL KAHINA QUEEN KAHINA

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

DAHIA-AL-KAHINA-REINE-KAHINA-Elle-s-est-battue-con.jpg

Elle s'est battue contre l'incursion arabe en Afrique du Nord où sous sa conduite les Africains noirs se sont défendus violemment et ont repoussé l'armée arabe au nord de Tripoli.


La Reine Kahina était de confession hébraïque et elle n'a jamais abandonné sa religion. Son opposition à l'incursion arabe était purement nationaliste, puisqu'elle n'a favorisé ni des chrétiens ni des musulmans. Sa mort en 705 après J.C. par Hassen-Ben-Numam, a mis fin à une des grandes tentatives de sauver l'Afrique par les Africains.

Kahina a empêché la diffusion de l'Islam dans le sud du Soudan occidental. C'est après sa mort que les Arabes ont commencé à changer leur stratégie en mettant en avant leur foi et leur puissance en Afrique. La résistance à la diffusion au sud de l'Islam était si grande dans certains secteurs que certaines des épouses des rois africains se sont suicidées pour éviter de tomber aux mains des Berberes et des Arabes qui n'ont montré aucune pitié envers les peuples refusant de se convertir à l'Islam.

-------------------

She fought against the Arabic raid in North Africa where, under her conduct, the black Africans defended themselves violently and pushed away the Arabic army in the North of Tripoli.

Queen Kahina was of Hebraic confession and she has never given up her religion. Her opposition to the Arabic raid was purely nationalist, because she favored neither Christians nor Muslims. Her,its) death in 705 AD. By Hassen-Ben-Numam ended one of the biggest attempts to save Africa by the Africans.

She prevented the distribution of the Islam in the South of western Sudan. It is after her death that the Arabs began to change their strategy by putting forward their faith and their power in Africa. 

The resistance in the distribution of the Islam in South Sudan was so big in certain sectors as many wives of African kings committed suicide to avoid falling to the hands of the Berbers and the Arabs who showed no pity to the peoples who refused to be converted to the Islam.

Commenter cet article