DECLARATION DE LA REVOLUTION AFRICAINE-par Jean-Pierre KAYA

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

Jean-Pierre-Kaya.jpg
(Texte publié le 1er Janvier 2008)

Depuis mille ans, l’Humanité s’était habituée à considérer les Nègres, pourtant fondateurs de notre humanité actuelle, comme des sous-hommes destinés à l’asservissement. Et l’Afrique leur patrie, comme un réservoir de matières premières, à piller sans scrupules. Jusqu’à leur patrimoine historique et culturel antique le plus précieux, l’héritage pharaonique, fondement de la civilisation mondiale, qui a été détourné, falsifié, pillé, puis finalement intégré à l’histoire d’un autre peuple, le peuple sémite qui en tire désormais tous les bénéfices. Cette injustice insupportable qui n’a que trop duré, va se terminer dès aujourd’hui. Car pour un homme, comme pour un peuple, se révolter contre une situation qui le prive de sa dignité, relève du pronostic vital.

Par conséquent, prenant au sérieux mes responsabilités d’homme libre, je déclare à partir de maintenant, le déclenchement du plus grand bouleversement politique de toute l’histoire de l’Humanité : la Révolution Africaine. Nom de code : Opération NARMER. Elle consiste en une rupture définitive avec la société postcoloniale, qui est le prolongement et, la reproduction de l’esclavage et de la colonisation. Sa finalité est la construction d’un Etat africain puissant, capable de restaurer la dignité et l’intégrité de la communauté africaine, afin de mettre en œuvre la Renaissance Africaine.
La signification symbolique et profonde de cet acte est la décision de relever le défi lancé aux africains par tous les peuples qui les ont historiquement asservis. C’est une réponse volontariste d’un peuple à l’Histoire. La démonstration que « la théorie hamitique » fabriquée intentionnellement par les savants occidentaux pour entretenir chez les Nègres un complexe d’infériorité perpétuel, n’est qu’une vue de l’esprit.

En bâtissant de façon délibérée un empire africain contemporain puissant et prospère, sur la base de valeurs authentiquement africaines (représentées par la MAAT), la Révolution Africaine se donne pour but d’inverser le cours de l’histoire de l’Afrique, et de donner à la nouvelle société africaine la place qui lui revient dans le monde, puis de permettre à toutes les diasporas africaines à travers le monde de s’émanciper.
La Révolution Africaine est rigoureusement le point de départ de la résurrection de « l’ethnie africaine », matrice de l’Humanité, mais victime dans le monde entier d’une stratification sociale et raciale impitoyable. Elle donnera naissance à la « Société Initiatique », dans laquelle chaque citoyen africain socialisé à la MAAT, l’idéologie africaine, sera habité par la mentalité pharaonique, condition de son épanouissement.
Mais, les révolutionnaires africains veulent aller plus loin que leurs ancêtres de l’époque pharaonique. Ils ont pour but suprême de bâtir une société supérieure à la civilisation pharaonique elle-même. Car les pharaons en refusant d’approfondir l’expérience d’Akhenaton ; n’ont pas pu connaître la « Société Initiatique » : l’archétype de la société humaine, qui sera la quintessence de la Renaissance Africaine. La Révolution Africaine a l’ambition d’apporter à l’Humanité l’expérience du dépassement de la société libérale qui mettra réellement fin à la préhistoire de la société humaine.
Je demande donc à tous les patriotes africains, et notamment aux serviteurs de la MAAT de toute la communauté africaine, de souscrire à une mobilisation totale durant les trois étapes de la Révolution Africaine (Cf. Le Manifeste de la Révolution Africaine), afin de se préparer à prendre le pouvoir, pour bâtir une nouvelle société africaine : la Société Initiatique, et permettre ainsi à l’Humanité entière d’accéder à la Vérité.

"Il n'y a pas de vérité supérieure à la Maât, seule la Maât est l'unique vérité".

JP. KAYA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olugasa K. Ombeni 20/06/2014 02:26

Il faut qu'une organisation politique clairement pro-kamite et utilisant de façon systématique une idéologie kamite, s'impose et fasse respecter les intérêts stratégiques de notre communauté. C'est ce que fait MAAT KA RE. Il ne faut jamais traiter par l'indifférence les agissements des organisations révisionnistes anti-kamites, surtout lorsqu'elles sont dirigées par des Noirs. Cette fausse parenté fera croire aux Noirs, que si ces organisations ont des raisons de dénigrer la culture et la civilisation africaine, c'est qu'il y'a une raison légitime de le faire. Nous devons opposer une réponse collective catégorique et ferme à ces organisations et ne jamais leur laisser la moindre possibilité de se prendre pour une alternative à la Renaissance Africaine. JPK.