FLORIBERT CHEBEYA-par Nsimba Mfumu

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

FLORIBERT CHEBEYA

Floribert Chebeya, défenseur congolais des droits humains, a été retrouvé mort mardi alors qu'il s'apprêtait à jouer les trouble-fête lors des célébrations du cinquantenaire de l'indépendance de la RD Congo, prévues le 30 juin 2010.
Floribert Chebeya, défenseur congolais des droits humains, a été retrouvé mort mardi alors qu'il s'apprêtait à jouer les trouble-fête lors des célébrations du cinquantenaire de l'indépendance de la RD Congo, prévues le 30 juin 2010.

Des sources recoupées qui ont confirmé cette douloureuse nouvelle, n'en disent pas plus sur les conditions dans lesquelles le Directeur Exécutif de la Voix des Sans Voix, une ONG de défense des droits de l'homme, aurait trouvé la mort. Même pas un petit mot sur Fidèle Bazana Edadi, son chauffeur, devenu, curieusement, injoignable au téléphone. A la VSV, le deuil n'a pas encore commencé. Jusqu'à 20 heures, dans la soirée d'hier, la VSV n'a su confirmer, ni infirmer cette mort tant que le corps de Chebeya demeurait singulièrement difficile à localiser à la morgue.
La consternation était toutefois totale et lisible sur les visages de ses collaborateurs, amis et connaissances. La famille, peut-on l'imaginer, est bouleversée. Tout comme l'émoi était total dans les milieux des activistes des droits de l'homme

La mort de Chebeya laisse un vide, un véritable trou. Habile activiste, fin analyste et dirigeant expérimenté, Flori -selon les intimes- savait bien se battre et faire son travail, sans crainte, ni vergogne. Aujourd'hui, il est allé dans l'au-delà ? Si vite ? Mais qui le remplacera à la VSV ? Que disent les statuts de la VSV ? Maintenant, pleurons ! Le reste, après
Nsimba Mfumu

Commenter cet article