Histoire de l'Esclavage : la récréation est terminée !-par Jean-Philippe Omotunde

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

Histoire de l'Esclavage : la récréation est terminée !

Généralités...

Parce que les Noirs négligent leur histoire, ils se laissent berner par des discours pseudo- historiographiques sans fondement scientifique, qui nuisent à la construction de l'image qu'ils se font de leur ancêtres. Ils sont ainsi victimes du double effet " kiss cool" historique : Au pays des aveugles, les borgnes sont rois !

1- Les plantations n'étaient pas des camps de concentration : Ah bon ?

Dans leurs ouvrages, les idéologues occidentaux qui prétendent être des "historiens", affirment que les plantations de cannes à sucre de l'époque esclavagiste, ne peuvent être comparées à des "camps de concentration", tout simplement parce que la politique de natalité y était encouragée contrairement aux camps allemands. On reconnait là, la patte des membres du fan Club d'Eric Zemmour !

2- Les plantations étaient bel et bien des camps de concentration !

Les données relatives à la Guadeloupe révélées par Lasserre, montrent qu’en 1671, il y avait sur 1513 couples possibles, 0, 71 enfants et plus d’un siècle après en 1790, on en était encore à 0,80 enfant par couple possible.

Pour la Martinique, Gabriel Debien montre qu’en 1763, il y avait 0,57 % de femme agées de plus de 17 ans ayant un enfant de moins de 6 ans.

Pour Saint Domingue, le même auteur révèle que de 1741 à 1772, sur une plantation de 120 esclaves, il n’y a eu que 2 enfants par an. Après, même avec 50 esclaves de plus, le nombre était resté le même.

Sur une autre plantation de 150 esclaves, on a noté 6 naissances en 1787, 5 en 1789 et un seul en 1790.

Ainsi, on le voit bien, les colons n’ont jamais encouragé la natalité pour éviter de réduire leur profit et les seules plantations où la natalité a été quelque peu prise en considération sont celles des.... pères Jésuites, dominicains ou autres venus soit-disant évangéliser les Nègres. Ces données sur la natalité ont été encore soulignées le Marquis de Fénelon en Guadeloupe et en Martinique. Il constata aussi que c’était le seul avantage que ces plantations "religieuses" accordaient à leurs esclaves. On est très loin du catéchiste !

Ainsi, le taux de fécondité des femmes a été particulièrement mis à mal, en raison des conditions de vie inhumaine, sur les plantations. Selon l’étude de G. Debien, peu de femmes parvenaient à être fécondes et les colons préféraient acheter en permanence de nouveau captifs plutôt que d’encourager la création de familles.



3- L'esclavage des Noirs est aussi un Génocide !

C’est le point le plus discuté du débat car par « Génocide » on entend une "extinction raciale" immédiate et massive.

Mais la véritable question est la suivante : Quelle est légitimement la durée d’extinction en dessous de laquelle on ne reconnaît pas l’aspect génocidaire d’un Crime contre l’humanité ? 5 minutes ? 50 minutes ? 5 ans ? 50 ans ? En réalité, il n'y a aucune durée, seule compte l'issue finale.

Ainsi, si on tient compte des données chiffrées relatives à l'espérance de vie, dévoilées par Gabriel Debien, les plantations françaises de St Domingue (Haïti), on découvre ceci :

o Sur la plantation Cottineau, 58 % des esclaves achetés en 1773 étaient décédés en 1774,

o Sur la plantation Constand, 51 % des esclaves achetés en 1764 étaient mort en 1767,

o Sur la plantation Grandhomme, 5O % des esclaves achetés en 1764 étaient décédés en 1768.

o Sur la caféière Guiton, on a 32 % de morts entre 1767 et 1768.

On constate alors que pour les plantations de :

o Cannes à sucre, en l’espace de 2 à 8 ans, 100 % des esclaves achetés à un moment x, avaient déjà rendu l’âme,

o Café, en l’espace de 3 à 4 ans, 100 % des esclaves achetés à un moment x, avaient rendu l’âme.

N’a-t-on pas ici, la preuve formelle qu’il s’agit bien d’un génocide calculé combinant les aspects suivants :

o Kidnapping d’enfants appartenant à un groupe ethnique,
o Altérations physiques et mentales portés à un groupe ethnique précis,
o Atteinte à la personne humaine,
o Altération de la fécondité féminine naturelle et des naissances,
o Meurtre programmé d’individus utilisés comme « bêtes de somme ».

5- Récréation kamite...

En Mai 2006, le prof. Steven Han proclamait dans le Monde Diplomatique, pour masquer l’aspect génocidaire des plantations sucrières, que « Les plantations de cannes à sucre n’étaient pas des abattoirs : elles fonctionnaient selon un système de travail fondé sur l’exploitation et l’oppression, auquel les esclaves s’adaptaient et contre lequel ils luttaient tout à la fois ».

Mais en disant cela il se contredisait lui-même, car préalablement il avait consigné sur la même page, dans un passage relatif à l'économie sucrière, que « L’économie sucrière réalisait alors des bénéfices considérables et les planteurs estimaient moins coûteux de faire travailler leurs esclaves jusqu’à l’épuisement et d’en racheter pour remplacer ceux qui succombaient que d’encourager leur reproduction naturelle ».

ÉCHEC & MAT aux petits farceurs !


Vie, Santé, Force, Unité & Maât !!!



Amon-Râ est puissant !


Commenter cet article

danielle grandhomme 19/07/2010 09:07



Bonjour Munsa,


j'ai été touchée par tes paroles si comprèhensives, sans aucune reproche de mes ancètres. Cette attitude je l'ai retrouvée dans les justes protestations des Africains lors du 14 juillet
2010, au cours de la nouvelle stratégie politique de Sarkozy, bien claire évidemment, d'utiliser à nouveau les forces humaines (troupes militaires et ouvriers à bas prix) et économiques
(richesses en possession des chefs de gouvernements de l'Afrique des ex-colonies françaises)... des protestations vraiment "civilisées", sans accusations violentes, sans débordements. C'est une
caractéristique de la tradition civile des Kamit, je pense, d'éviter toute colluttation inutile et préserver des relations amicales avec tout autre ètre, je dis ça puisque j'admire le calme et le
sourire sinon le rire joyeux des gens africains, lors de débats sans fin, qui n'aboutissent à rien, un humour qui détent et permet à l'interlocuteur de réflechire sereinement - ceci est un
argument tout à fait nouveau dans les études sociales de communication et marketing, lors qu'il fait partie des anciennes racines de toutes populations pacifiques de tous les pays du monde
(africains, australiens, amérindiens) comme base de communcation traditionnelle.


Nelson Mandela, Gandhi on bien adopté cette attitude, mais il y avait union de la base; chose qui ne se retrouve pas en Afrique... les romains disaient "divide et impera" et c'est ainsi, il faut
diviser, mettre les uns contre les autres, pour dominer le tout.


La situation politique nous montre comme la drogue est d'un double profit pour les gouventements dominants: profit économique et profit d'annullation de toute réaction unie.


J'essaye de combattre cette attitude des jeunes dans les lycées, je suis prof de français, et leur faire comprendre qu'ils ne seront plus capables de réagir à d'autres spéculations sur leur
futur, s'ils se laissent prendre au filet... mais les gouvernements souvent ne font rien pour leur donner une perspective positive du futur, et voici qui arrive l'alcool et la drogue, pour
"ne pas trop y penser"... ils seront divisés et faibles ent tant qu'adultes, et surtout émarginés... voici une autre forme de racisme-social que j'essaye de combattre tous le jours, mais bien
moins voyant que d'autres formes de divisions sociales comme le racisme "simple".


Mais la base et le principe sont les mèmes...


Je pense que seules les femmes et les jeunes enfants sont unis, et c'est justement comme tu dis...


En effet  il faut ètre mère pour vouloir un meilleur futur, et il faut ne pas oublier d'ètre fils, pour vouloir consolider cette idée maternelle positive.


Je suis prète a donner ma collaboration gratuite, c'est sur.


Je t'embrasse, ma soeur, ainsi que tous nos frères et soeurs de nos mèmes points de vue pour l'avenir.


Danielle GH.



le-coin-du-monde.over-blog.com 20/06/2010 18:48



Je suis une descendante des Grandhomme, et je me sens fortément humiliée d'apprendre que leur ancienne richesse (dont je ne connait pas un sou!) trouve une filière dans l'exploitation des hommes
et femmes d'Afrique, dont je suis très attachée!!!


Je voudrais que le temps retourne en arrière pour que je puisse tout changer à cette époque...  blanc-noir... une sottise qui a tuè et torturé trop de familles pacifiquement travailleuses en
terre d'Afrique.


Que notre rencontre sur ce blog puisse apporter de nouveaux fruits tout à fait différents!


Je demande pardon de cette situation et de cette intrusion, mais j'étais enragée de voir que moi, qui lutte contre toute sorte de racisme puisse avoir un aieul dont je ne suis pas du tout
fière, et pourtant j'étais si heureuse d'avoir trouvé une marquise de versailles qui avait épousé un Grandhomme...


et j'ai retrouvè plein de Grandhomme sur le net, de toute autre type que celui-là.


Je parle personnellement, c'est clair, mais je sens ne pas ètre la seule du groupe.


je vous remercie,


Danielle GH.



Munsa Nzinga Kandombe 22/06/2010 18:04



Bonjour ma Soeur,



Je comprends et partage votre chagrin, votre rage et surtout votre Espoir. Etant moi-même très "mélangée" j'ai le sang de mes Ancêtres et Aïeux Kamites-Africains, Caraïbes, Indiens, 
qui coule dans mes veines mais aussi le sang des Opresseurs Occidentaux et Orientaux, Français, Arabes. Je compte bien oeuvrer pour rétablir l'harmonie entre mes diverses Racines, mes divers
Peuples qui prennent TOUS leur Source au coeur de notre Continent Berceau de l'Humanité.


Je suis actuellement en Afrique pour m'y installer définitivement, j'ai fait mon Retour car c'est réellement chez moi, c'est ici que tout a commencé et que tout recommencera, c'est la
Source Originelle de tout Kamit (Noir) de Toute l'Humanité aussi (je suis née en Europe, Terre d'Exil).


Il y a tant à faire dans tant de domaines que cela donne parfois le vertige et mon coeur se serre. Mais ce constat renforce ma détermination à agir à mon niveau pour que les choses
changent. La Diaspora mondiale (6e Région de l'Union Africaine reconnue par cette dernière) doit rentrer en Afrique pour oeuvrer dans l'Union la plus totale afin que notre Terre Mère relève la
tête, retrouve sa Souveraineté, sa Dignité, sa Liberté.


Il y a aussi des "têtes couronnées" dans ma lignée, certaines glorieuses, d'autres beaucoup moins (car des Chefs Noirs ont aussi vendu leurs frères et soeurs aux
colons)... C'est aux générations actuelles avec l'aide des Anciens (qui ont su rester authentiques et ce, pour tous les peuples du Monde) de rétablir l'équilibre pour les générations futures. Je
rêve de l'Unité de mon Peuple Négro-Africain mais aussi de l'Unité de Tous Les Peuples, Tous Mes Peuples. Je rêve qu'un jour vous, moi, tous, ENSEMBLE nous oeuvrions pour la Résurrection de
l'Humanité toute entière. Mais avant cela, il nous faudra passer par une Révolution Mentale Profonde et Engagée afin d'anéantir les divisions Tribales, Politiques, Civiles, Il faut que s'opère
cette Révolution Mentale Profonde afin que Notre Peuple Kamit (Noir) se détache de la République Gouvernementale qui est un non-sens puisque nous étions tous des Royaumes avant les
invasions.


Cette Révolution doit se faire par la transmission du Savoir, de la Connaissance de la Véritable Histoire du Peuple Noir , aux génération actuelles et futures, qui commence au moin 5
Millénaires avant l'ère Chrétienne. Il faut que nos Enfants sachent que 5000 ans avant l'ère Chrétienne leur Peuple Kamit (Noir) était déjà à l'âge de Fer, avait déjà sa Spiritualité Originelle,
ses structures commerciales, qu'ils sachent que le monothéisme vient de la  Civilisation Négro-Africaine et  que tout ceci a été copié, transformé pour ensuite se retourner contre nous.
Mettez ne serait-ce que ceci dans la tête d'un enfant de 6 ans commençant à lire et écrire, cela change radicalement sa vision du monde, son positionnement dans la Société, dans le monde, cela
éveillera sa Conscience Profonde...


Mon tavail ici va dans ce sens et je ne enoncerai pour rien au monde. Je me ferai des ennemis, assurément, mais c'est là mon Devoir Absolu d'Afro-Descendante envers mes Ancêres qui se
sont battus pour la Liberé, envers nos Aînés, Matin Luther King, Kwame Nruma, Malcolm X, Nelson Mandela, Thomas Sankara, Patrice Emery Lumumba et TOUS les autres qui nous ont tracé le chemin en
sacrifiant leurs vies pour la Liberté de notre Peuple si longtemps étranglé, spolié, asservi, massacré, humilié, traumatisé durant 14 siècles (je tiens compte de l'esclavage Arabo-Musulman que
l'histoire a une fâcheuse tendance à oublier)... Notre génération doit faire la Synthèse de TOUT ce qui a été fait par nos Aînés et Aïeux pour la Libération de notre Peuple et agir en masse pour
renverser la situation. Ce ne sera pas sans douleurs ni victimes, mais c'est le prix à payer pour accéder à notre Liberté Légitime.


Ma Chère Danielle, je vous remercie pour votre commentaire, votre franchise et votre engagement contre la discrimination qui pollue notre monde. Puisse votre combat se joindre au notre
pour aboutir à une Paix Universelle.


A très Bientôt,


 


Munsa Nzinga Kandombe