L'APPARITION DE L'EURASIATIQUE DANS L'HISTOIRE DE L'HUMANITÉ

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

cro-magnon.jpg

 

« Donc, c'est le hasard de l'évolution qui a voulu que l'homme ait pris naissance en Afrique, donc l'homme était d'abord Noir. Et cet homme est l'ancêtre de toutes les autres races. Et en sortant de l'Afrique vers -40.000 ans et en entrant en Europe, cette première population négroïde va vivre dans le Midi de la France et de l'Europe, elle est entrée par l'Espagne et le chemin qu'elle a suivi est tracé par toutes les peintures rupestres qu'elle a laissé par l'art aurignacien, plus exactement ce que cette humanité a laissé, dans la région de l'Autriche avec la Vénus de Willendorf jusqu'au lac Baïkal dans la région de la Crimée, dans toute l'Europe méridionale, à l'exclusion de l'Europe du Nord qui à cette époque sous la dernière glaciation il y a 40.000 ans au moment où cette humanité quittait l'Afrique pour entrer en Europe, toute la région Nord de l'Europe était inhabitable. Toute la Scandinavie était sous les glaces et c'est seulement après la fonte des glaces que l'on va trouver une humanité en Scandinavie, des traces de vie humaine. De la même façon tout le Nord de l'Angleterre était inhabitable, toute la Sibérie était inhabitable. Dans une de nos publications nous avons donné la ligne des moraines glaciaires qui montrent les régions de l'Europe que l'homme pouvait occuper à cette époque. 

C'est dire que ces Africains qui sont entrés dans la région froide, dans la région tempérée, vont s'adapter dans les conditions climatiques très dures, vont descendre le plus au Sud possible dans la région de Monaco où vous trouvez encore les spécimens au musée du prince de Monaco, vous verrez le grimaldien c'est-à-dire le Noir typique qui a peuplé l'Europe de -40.000 jusqu'à -20.000 et qui en s'adaptant à des nouvelles conditions climatiques va changer d'apparence. Et ce changement par évolution et par mutation ne concernera que quelques gênes qui vont changer la morphologie faciale, qui vont changer le teint, à partir du moment où l'homme vit sous le climat tempéré, là ce sont les individus à peau claire qui sont les mieux adaptés contrairement à ce qui s'est passé en région équatoriale. Et donc par sélection et adaptation, le teint va s'éclaircir et vers -20.000 ans apparaît pour la première fois dans l'histoire de l'humanité une nouvelle race qui correspond à la morphologie leucoderme, à l'homme de Cro-Magnon.

Il importe donc de bien saisir ces deux éléments d'un chaînon qui se développe. L'homme de Grimaldi, le premier habitant de l'Europe qui est un envahisseur négroïde qui par mutation et évolution sur le continent européen au bout de 20.000 ans donne naissance au premier leucoderme qui est l'homme de Cro-Magnon, qui est le responsable de l'industrie solutréenne. Mais antérieurement à cette période la morphologie leucoderme n'est pas attestée. Cette humanité, donc, va irradier tout le continent asiatique et à travers le détroit de Béring elle va peupler l'Amérique. » 

Cheikh Anta Diop, Conférence à Paris (1985).

À lire aussi "Unité d’origine de l’espèce humaine": http://www.cheikhantadiop.net/cheikh%20anta%20diop%20unite%20espece%20humaine.pdf


PHOTO
Exposition d'une reconstruction d'un homme de Cro-Magnon faite par Elizabeth Daynès (Lascaux – Exposition Internationale).
© Plailly/E.Daynes/Eurelios/Atelier Daynes

Commenter cet article