L'Ortie et ses vertus - par Sista Kaya Zion

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

 

ORTIE.jpg

Voila un exemple de plante aux vertus médicinales remarquables que l'on dédaigne alors qu'elle est à notre disposition partout dans la nature. Bien des troubles chroniques résistent aux molécules chimiques alors que, dans de nombreux cas, il nous suffirait de suivre une cure prolongée d'orties pour les voir s'améliorer.



Composition

 La feuille d'ortie contient des quantités très importantes de caroténoïdes (6 différents, dont le β-carotène), d'acide folique (vit. B9), de vitamines C et E, de Calcium, Fer, Magnésium, Zinc, Bore et Sélénium. On y trouve aussi, en quantité moindre, des vitamines B1, B2, B3, B5, B6, D et K, ainsi que de nombreux minéraux : Manganèse, Sodium, Cuivre, Soufre, Iode et Chrome.
Observons que le Calcium est associé au Bore, qui facilite son assimilation, ce qui fait de l'ortie un complément alimentaire intéressant en prévention de l'ostéoporose. Tandis que le Fer est associé à la vitamine C, qui favorise son absorption par l'organisme.

La feuille d'ortie contient aussi en forte quantité 18 acides aminés différents (sur 20 existants), dont les 8 acides aminés essentiels  nécessaires au développement de l'organisme. A titre de comparaison, les céréales sont toutes déficientes en lysine (certaines également en tryptophane), tandis que les légumineuses sont déficientes en méthionine. La feuille d'ortie, elle, contient les 8 acides aminés essentiels en proportions harmonieuses, ce qui en fait un aliment complet.


Propriétés

Elle est dépurative, tonique, astringente, stimulante, apéritive, diurétique. L'ortie stimule l'activité des glandes endocrines et améliore la production de globules rouges. C'est un draineur hépatique. Elle est utile dans les cas de lithiase biliaire et urinaire, de goutte, de constipation chronique et de dermatoses de type prurit et eczéma. C'est un des meilleurs reminéralisant naturel qui existe. c'est un fortifiant recommandé dans les cas d'anémie, de rachitisme et de fatigue généralisée. Pensez-y si vos ongles sont cassants ou si vous perdez vos cheveux.

Son taux élevé de soufre organique explique son action de contact contre l’hyperséborrhée, les micros-fungus du cuir chevelu et les pellicules. On peut s’en frictionner la tête matin et soir, pour fortifier le cuir chevelu et stimuler la repousse des cheveux.


Comment les consommer ?

Tout d'abord, en tisane, elle fera merveille en cure de printemps. Mettez 3-4 feuilles par tasse d'eau chaude et laisser infuser 5 à 10 minutes. Vous pouvez également utiliser cette préparation en gargarisme pour soulager les angines. Tisane

Les orties se cuisinent depuis la nuit des temps. Consommer les jeunes pousses (les quelques feuilles terminales), crues, ajoutées aux salades, en pesto (pour qu'elles ne piquent mixez-la et mélangez-la à une sauce), ou cuites de multiples façons : soupe, gratin, farce, soufflé, quiche...


Cueillette

Les meilleures orties sont celles que l'on récolte au début du printemps (avant que la plante ne fasse des fleurs et des graines) mais vous pouvez en consommez quand même le reste de l'année.


Panier gants

Choisissez bien l'ortie piquante et non l'ortie blanche qui a moins de vertus. Il existe deux espèces d'ortie piquante mais ce distinguo importe peu car elles s'utilisent de la même façon.

Évitez les bords des routes : les plantes risquent d'être polluées. Munissez-vous de gants et coupez les 4 ou 6 feuilles au sommet de la plante sans les tiges car elles sont trop fibreuses. Ramassez-les plutôt le matin, les feuilles seront fraîches et gorgées de rosée. C'est mieux de les consommer dans la journée sinon gardez-les 3 jours au réfrigérateur. Lavez-les plusieurs fois car c'est un vrai repère à insectes.


Plantain

Petit truc : si vous vous piquez avec une ortie. Regardez  vite aux alentours vous trouverez certainement une plante qui calme la douleur. Frottez simplement l'endroit douloureux avec des feuilles de plantain, d'oseille ou encore de lierre terrestre malaxées. On dit également que se passer la main dans les cheveux calme les piqûres.  


Précautions

L’ortie est déconseillée en même temps que les traitements aux immunosuppresseurs du genre anti-mitotiques, cortisone et-ou interféron dont elle inhiberait les effets.

Il existe de très rares cas d’allergies chez les hypersensibles à l’acide formique et aux produits de l’abeille.

L'ortie ne doit pas être consommée en cas d'œdème par rétention due à une insuffisance cardiaque ou rénale. Tout comme le millepertuis, l'ortie est incompatible avec un certain nombre de traitements médicamenteux, dont elle entrave ou au contraire accentue l'action. En particulier les diurétiques, les anti-inflammatoires, les anti-coagulants, les sédatifs, de même que la digitaline et les traitements contre l'hypertension.

Déconseillée en début de grossesse à cause de ses effets possiblement emménagogues, mais recommandée en mini doses avant l’accouchement et durant la lactation.

Vous trouverez plus de renseignements ainsi que de succulentes recettes à base d'ortie sur le site URTICAMANIA http://urticamania.over-blog.com/

Commenter cet article