LA CIVILISATION DE L’ANCIENNE ÉGYPTE NE SERAIT PAS POSSIBLE SANS LE GRAND EXEMPLE DE LA CULTURE NÉGRO-AFRICAINE - par Afrrican History, Histoire Africaine

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

 

ANKH3

Sur l’image en haut à gauche vous avez une partie du site de Mpumalanga en Afrique du Sud. C’est la que se situe les ruines de la plus ancienne ville construite par l’homme moderne, dans toute l’histoire de l’humanité. Les ruines de cette ville sont datées d’environ 100 000 ans a 200 000 ans. L’astronome Bill Hollenbach situe l’âge du site (ruines de Mpumalanga) jusqu'à 150 000 ans. J. Heine et M. Tellinger estiment que le site date au minimum 75 000 ans.

Sur une des parois du site de Mpumalanga (Afrique du Sud actuelle) que vous avez a l’image, se situe la plus ancienne représentation la Croix Ankh attestée dans l’histoire (image en bas de l’image en haut a gauche). En effet on reconnait bien à l’image la Croix Ankh (Symbole de la vie éternelle) au cœur du disque de lumière divine solaire (Ra). 

Ces symboles (symbole solaire et croix Ankh), on les retrouve abondamment comme tout le monde le sait sur les fresques et les documents de l’époque pharaonique, comme on peut le voir sur l’image de droite ou le pharaon Akhenaton faisant des offrandes , reçoit les bénédictions divines , bénédictions représentés par les rayons de lumière qui se terminent par des mains donnant la vie, la force et la santé en abondance(symbolisé par la croix Ankh) au pharaon. 

Ces symboles (symbole solaire et croix Ankh) sur les ruines du site de Mpumalanga montrent que la spiritualité était connue et pratiquée par nos ancêtres depuis la nuit des temps, bien avant l’époque pharaonique. C’est de cette spiritualité venue des profondeurs du continent et pratiquée par nos ancêtres depuis la nuit des temps, que la civilisation pharaonique a hérité et quelle a perpétuée, c’est pourquoi on retrouve ces même symboles a l’époque pharaonique. 

Cela montre bien que cette spiritualité pratiquée dans la vallée du Nil (civilisation pharaonique) est la spiritualité de nos ancêtres depuis la nuit des temps. Et cela montre bien une fois de plus, les origines les plus lointaines de la civilisation pharaonique. Nous citerons en fin de notre analyse, les propos d’un important sociologue européen, le professeur Gurvitch, qui a reconnu la vérité, en disant :

« La culture négro-africaine a donné au monde entier un exemple d’extraordinaire vitalité et vigueur. Toutes les conceptions vitalistes, religieuses comme philosophiques, sont j’en suis convaincu, sorties de cette source. LA CIVILISATION DE L’ANCIENNE ÉGYPTE NE SERAIT PAS POSSIBLE SANS LE GRAND EXEMPLE DE LA CULTURE NÉGRO-AFRICAINE, ET N’EN FUT TRÈS PROBABLEMENT QUE LA SUBLIMATION ». 

Georges Gurvitch, numéro spécial de la revue Présence Africaine, Avril 1959. Cité par Cheikh Anta Diop, les fondements économiques et culturels d’un État fédéral d’Afrique noire, Présence Africaine, 1974, P 15. 

Pour le professeur Gurvitch la civilisation de l’époque pharaonique est le résultat du développement et du raffinement au plus haut degré (sublimation) de la culture qui existait en Afrique depuis la nuit des temps. 

la spiritualité qu'on retrouve a l'époque pharaonique , spiritualité dont nous avons hérité de nos ancêtres, était donc la spiritualité pratiquée en Afrique depuis la nuit des temps

http://www.facebook.com/pages/African-history-Histoire-africaine/159545840812719


Commenter cet article