La Révolution libyenne ou le règne de l'Illusion - par TAHERUKA SHABAZZ

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

La Révolution libyenne ou le règne de l'Illusion

par Institut Shabazz d'Afrothérapie, jeudi 24 février 2011, 03:06

Initialement ce devait être une réponse à une vidéo posté par le frère Neter Khalid Shabazz sur notre mur. Mais nous avons souhaité transformer cette réponse en court articcle afin de suscité le débat:

 

 

Autant le message de Sheikh Imran Hosein ne colle pas avec les évènements survenus en Tunisie, en Egypte ou même au Bahreïn, autant son analyse convient pour la tragédie qui se joue actuellement en Libye.

 

 

 

 

L'on dit souvent qu'un siècle commence juste après la première décennie. Et bien avec ce qui se passe sous nos yeux en Libye,  nous assistons à la première grande guerre de facture impérialiste, du 21ème siècle, en terre africaine.

 

Autant le 20ème siècle était marqué par les guerres ouvertes, autant le 21ème siècle se distingue par le déguisement, le théâtralisme, le hollywoodisme des conflits.

 

Les évènements en Libye sont un sommet dans la guerre médiatique, la guerre de manipulation. C'est la meilleure leçon que puisse étudier tout apprenti manipulateur.

 

D'abord, les mêmes diables nous présentent ces "révoltes" comme étant le résultat d'une manifestation pacifique qui aurait mal tournée suite à une crise de folie des forces de sécurité libyenne qui auraient fait feu sur les manifestants pacifiques.

 

Aucune image d'une telle assertion. En revanche ce qui est sûr, c'est que du témoignage des rebelles benghazites eux-mêmes, la police et l'armée se sont rangées de leur côté et que ceux qui leur ont tiré dessus appartenaient à des milices.

 

Quand on sait que les impérialistes n'ont pas hésité à sacrifier leurs soldats à Pearl Harbor pour trouver un prétexte et entrer en guerre; n'ont pas hésité à sacrifier leur propre populations dans les Twins Tower pour entrer en guerre contre l'Afghanistan et l'Iraq; nul doute que ces miliciens aient été des agents provocateurs impérialistes (CIA? Mossad? MI6?)..., sous tenues militaires libyennes, qui n'ont eu aucun scrupule à canarder la population libyenne de Benghazi.

 

Ces méthodes sont connues et ont été éprouvées à travers le monde par ces mêmes diables. Est-on étonné de voir que la prétendue révolte pacifique ait commencé à l'Est du pays à la frontière égyptienne? Quand on sait que l'armée égyptienne est une succursale de la CIA et du Pentagone encore plus aujourd'hui que sous Moubarak.

 

Mais les médias à la solde de qui nous savons, lancent tout de go: "Kadhafi a tiré sur les foules faisant un massacre". Le moins étonnant dans tout cela c'est le décompte macabre apporté par les ONG "humanitaires" comme Human Right Watch qui nous donnent des chiffres aberrants se basant UNIQUEMENT sur leurs contacts situés au.....Caire!

 

Tous les ingrédients de l'hollywoodisme sont là pour la grande illusion: agents provocateurs impérialistes, médias à la solde, ONG déguisées, populations locales manipulées.

 

Les journalistes de France-Info souriaient quand sur leur antenne, le 19 février 2011, le colonel Kadhafi accusait Israël d'être dans le coup.

 

Mais le journal sioniste Israel 7 nous annonçait dès le 17 février 2011 que les "Juifs" originaires de Libye avec à leur tête Yacoov Hadjdaj prient pour la chute du Guide

 

On voit bien que Kadhafi avait raison quand, le 31 aout 2009, à l’ouverture du sommet extraordinaire de l’Union Africaine consacré aux guerres sur le continent, il accusait clairement l'entité sioniste d'être derrière la majeure partie des conflits africains. Les cas soudanais et libyens sont une confirmation de cette assertion.

 

Les mensonges médiatiques se multipliant, galvanisant en retour les Libyens bernés, qui à leur tour s'engagent, armes à la main, dans le saccage de leur propre pays pour débusquer le clan Kadhafi.

 

Nous pouvons citer la désinformation lancée devant les caméras du monde par Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague annonçant (avec le plus grand sang froid) la fuite de Kadhafi vers le Vénézuéla (quel culot!). Désinformation aussitôt démentie par le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Nicolas Maduro. Nous voyons bien le but recherché par ces impérialistes (toujours les mêmes d'ailleurs) dans cette manoeuvre.

 

Autre désinformation de taille lancée encore par les mêmes organismes politico-humanitaro-journalistiques: Kadhafi aurait fait tirer sur la population par des hélicoptères et des avions de chasse. Monstrueuse manipulation qu'aucun rapatrié européen n'a pu valider. Et pour cause c'est là un vaste mensonge démenti par Seïf al-Islam Kadhafi. D'ailleurs l'agence de presse chinoise Xinhua, fait état de tirs d'avions de combat non sur les quartiers résidentiels mais sur des dépôts d'armes excentrés des lieux d'habitation.

 

Autre désinformation cousue de fil blanc, l'utilisation par Kadhafi de mercenaires "Africains" (=Noirs) pour tirer sur la population libyenne.

Bien évidemment comme toutes les allégations de ces diables impérialistes, aucune preuve n'est là pour appuyer un tel mensonge.

 

En revanche cette manipulation fonctionne à merveille car la négrophobie de la population libyenne, qui hier était tempérée par l'autorité du colonel Kadhafi, se déchaine sans limite sur tous les Noirs habitants en Libye, y compris les Noirs libyens. Or il est un secret pour personne que les forces de sécurité libyennes de Kadhafi sont composées d'hommes et de femmes Noirs qui sont des Libyens et non des mercenaires sub-sahariens.

 

Tous ces mensonges et manipulations forgés par la CIA, le Mossad, le MI6 et leurs affidés (médias, ONG, hommes politiques, think tank, ...) sont de même nature que le fantasmagorique charnier de Timissoara en Roumanie, que les soient-disant bébés éventrés par les soldats de Saddam Hussein au Koweit, ou encore les armes de destructions massives de Colin Powell devant les Nations Unies.

Après coup, l'Histoire a montré que tout cela n'était que tissu de mensonges, fabrications outrancières, dans le seul et unique but de dominer un pays. Mais à chaque fois c'était trop tard, les impérialistes ont eu le temps de mettre le pays à feu et à sang et de liquider physiquement les dirigeants.

 

Le premier effet de ces magouilles c'est de pousser immédiatement et massivement les populations et les forces de sécurité contre le ou les dirigeants. C'est ce que nous voyons en "live" avec toutes les défections des ambassadeurs et représentants à l'étranger et la perte de soutien d'une importante partie de la population libyenne.

 

Cette manipulation, est très facilement décryptable quand ont se rend compte que les les prétendus manifestants pacifiques, mais pourtant armés, arborent non pas le drapeau national, mais celui de la dynastie royale des Idrissides.

 

Rappelons que la famille royale des Idrissides qui aujourd'hui vit à Londres a été porté au pouvoir par les Britanniques. Exactement le même schéma que pour le cas de l'Arabie où les Britanniques (et leurs frères/complices occidentaux) ont porté au pouvoir la famille Séoud avec l'abomination wahabite.

 

Doit-on s'étonner que Sidi Muhammad al-Sanussi, l'actuel prince héritier de la famille royale lance, depuis Londres à travers le journal Bloomberg, un appel à la rébellion contre le pouvoir de Kadhafi?

 

L'on comprend bien que nous ne sommes non pas face à un phénomène de manifestation pacifique qui aurait dégénérée mais bien face à un coup de force d'agents extérieurs appuyant des dynastes locaux.

 

Il était assez étrange, avouons-le, de voir les Occidentaux applaudir des deux mains jusqu'au sang, quand au tout début la "révolte", Kadhafi libérait une centaine d'islamistes (en l'occurence des vrais) qui avaient renoncé au terrorisme physique comme arme de combat.

 

L'on se souvient qu'à chaque fois que les Occidentaux ont soutenu des religieux musulmans, cela a conduit à ce qu'il y a de pire dans l'islam: le wahabisme en est la meilleure illustration.

 

Et nous apprenons que Abdelkarim Al-Hasadi, un ancien détenu de Guatanamo vient de proclamer un Emirat islamiste indépendant à Derna, à l'Est du pays. 

 

Nous sommes là face à un bijou de manipulation aussi bien médiatique, que diplomatique et militaire.

Une leçon que nous autres devons retenir, ce qui n'est malheureusement pas le cas de toutes les personnes abreuvées par la désinformation d'Al-Jazeera, de la BBC ou de CNN.

 

TAHERUKA  SHABAZZ  ,  Directeur de l'ISA

Publié dans Objectivité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Béatrice Michaud 26/02/2011 14:57



Merci pour votre blog.


Je viens aussi d'écouter le discours du roi Belge Léopold à l'intention des évangélisateurs du Congo-Belge et j'en suis horrifiée.


Ne pensez-vous pas qu'à la manière de Noam Chomski, c'est l'ensemble des  peuples qui sont manipulés pour le seul enrichissement de quelques uns. Cette manipulation est encore plus subtile
puisqu'elle ne permet pas à la grande majorité d'entre nous d'être décelée. "Donner leur du pain et des jeux" et le peuple vous suivra !


Cela devient de plus en plus vrai depuis la crise économique. Quelques consciences s'éveillent, quelques voix s'élèvent mais ellles sont insuffisantes. Merci d'être l'une d'entre elles.


 



Munsa Nzinga Kandombe 09/04/2011 12:17



Merci à vous.