La scénariste afro-américaine, Sophia Stewart, remporte son procès contre la Warner Bros au sujet de Matrix et Terminator - par Bana Mboka

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

http://www.savoiretpartage.com/wp-content/themes/goodnews/framework/scripts/timthumb.php?src=http://www.savoiretpartage.com/wp-content/uploads/2011/01/sophia-ste.jpg&h=275&w=599&zc=1

SOPHIA STEWART, écrivaine d’origine afro-américaine a remporté son procès sur le cas de violation du droit d’auteur contre la Warner Bros au sujet des films Matrix et Terminator. Cette histoire peu connue a reçu une fin heureuse, Sophia Stewart recevra à sa juste raison, une indemnisation sur la violation du droit d’auteur de son œuvre originale.

http://savoiretpartage.com/wp-content/uploads/2011/01/sophia.jpg

Un différent de six ans opposant Sophia Stewart contre les frères Wachowski, Joel Silver et Warner Brothers.

http://truthaboutmatrix.com/index.php?option=com_content&view=article&id=47&Itemid=54

Une plainte de Stewart, impliquant le droit d’auteur de la contrefaçon et le racket, ont été reçues et reconnues par le Central District of California, juge Morrow de Margaret présidant. Stewart, une New-yorkaise qui a résidé à Salt Lake City depuis cinq ans, a obtenu une indemnisation ainsi que des dommages et intérêts sur les films, Matrix I, II et III, ainsi que Terminator et ses suites.

 

                                                                      http://savoiretpartage.com/wp-content/uploads/2011/01/third.jpg         

Elle a reçu une des plus grosses sommes dans l’histoire d’ Hollywood, les recettes brutes de films et de leurs suites totales de plus de 2,5 milliards de dollars. Stewart a déposé son cas en 1999, après avoir visionné Matrix, elle a eu la conviction que le film était une copie basée sur son livre dont le manuscrit, « The Third Eye » Copyright de 1981 (photo ci-dessus à gauche) avait été présenté dans les années 80 aux frères Wachowski qui étaient à la recherche des nouvelles œuvres de science-fiction…

http://savoiretpartage.com/wp-content/uploads/2011/01/matrix.jpg

Conformément à la documentation de la Cour, une enquête du FBI a révélé que plus de trente minutes avait été éditées dans le film original, dans le but d’éviter les sanctions en cas de violation de copyright. L’enquête a également déclaré que « des témoins crédibles, employés à la Warner Brothers, avaient affirmé que les dirigeants et les avocats avaient pleine connaissance que l’œuvre en question n’appartenait pas aux frères Wachowski. » . Des témoins ont affirmé avoir vu l’œuvre originale de Stewart et qu’elle avait été « souvent utilisée pendant la préparation des films… ».

Les avocats des frères Wachoswski ont tenté, sans succès, à plusieurs reprises de détruire les affirmations de la défense de Stewart.

http://savoiretpartage.com/wp-content/uploads/2011/01/terminator1.jpg

Le fait est qu’elle n’a reçu aucune couverture médiatique. Bien que l’affaire ne fut pas rendue publique jusqu’en octobre 2003, Stewart avait sa propre explication, cité à aghettotymz.com :

«  Si vous n’avez pas vu tout cela dans les médias c’est parce que la société mère de Warner Brothers est AOL-Time Warner… Ce géant possède 95 pour cent des médias… Permettez-moi de vous donner un indice quant à ce qu’ils possèdent dans l’entreprise… Le New York Times journaux et magazines, CNN news, Extra, la Justice de célébrité, Entertainment Tonight, HBO, New Line Cinema, DreamWorks, Newsweek, Village Roadshow et beaucoup plus ! Ils ne font pas de la publicité contre leurs intérêts . Ils ont fait un blocus sur mon affaire durant des années. » Les fans qui ont pris au sérieux, les allégations de Stewart ont trouvé les séries très parallèles à la mythologie d’origine, et cela semble important dans une affaire qui s’articule autour de la série de Matrix qui est très métaphorique et symbolique.

source : http://www.savoiretpartage.com/2011/01/09/la-scenariste-afro-americaine-sophia-stewartremporte-son-proces-contre-la-warner-bros-zu-sujet-de-matrix-et-terminator/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article