Le calendrier Egyptien

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 
Calendrier d'Eléphantine

No Ancêtres égyptiens ont mis au point un calendrier qui, suivant les spécialistes en la matière, est assurément le seul calendrier intelligent qui n'ait jamais existé dans l’histoire humaine. 

Le calendrier égyptien est basé sur les fluctuations annuelles du Nil,ce qui permettait de réguler les travaux agricoles. En effet l’année était définit comme « le temps nécessaire pour une récolte ».

Les Egyptiens utilisaient un calendrier solaire.

Chaque année comportait 360 jours divisés en 12 mois

eux-mêmes subdivisés en 3 saisons comportant 4 mois :



Akhet (l’inondation) du 19 juillet au 15 novembre.

Peret (la germination) du 16 novembre au 15 mars.

Chemou (la récolte) du 16 mars au 13 juillet

 

On comptait les années en fonction de l’année de règne du pharaon : on indiquait le jour,

le mois de la saison et l’année du règne du pharaon.

Le premier jour de l’année

était fixé au premier jour de l’inondation qui correspondait

au début de la crue du Nil. Cela correspondait au moment où l’étoile Sothis

(Sirius) apparaissait à l’horizon durant le lever du soleil.

Concrètement, le début d’année correspond au 19 Juillet Grégorien.
Initialement, les mois ne portaient pas de nom,

 

ce n’est qu’à la Basse-époque qu’apparurent les noms des mois :



Pour la saison de l’inondation :

Thot du 19 juillet au 17 août

Paophi du 18 août au 16 septembre

Athir du 17 septembre au 16 octobre

Khoiak du 17 octobre au 15 novembre 


Pour la saison de la germination :

Tybi du 16 novembre au 15 décembre.

Méchir du 16 décembre au 14 janvier.

Phaménoth du 15 janvier au 13 février.

Pharmouthi du 14 février au 15 mars.


Pour la saison de la récolte :

Pakhons du 16 mars au 14 avril.

Payni du 15 avril au 14 mai.

Epiphi du 15 mai au 13 juin.

Mésori du 14 juin au 13 juillet.

 

Les égyptiens divisaient leur journée en 24 heures mais considéraient que le jour comme la nuit comptait 12 heures. Cependant cela n'est pas vrai dans la réalité car l’été le jour est plus long tandis que l’hiver il se raccourcit.

 

 

 

 

Les jours épagomènes :

 

Pour pallier à tout décalage et ainsi arriver à 365 jours, les égyptiens rajoutèrent 5 jours intercalaires

(ou épagomène) après la fin de Chemou ; jours néfastes,

ceux-ci étaient considérés comme les anniversaires d’Osiris,

de Seth, d’Isis, de Nephtys et d’Horus du 14 au 18 juillet.

 

  • 14 juillet : Naissance d'Osiris.
  • 15 juillet : Naissance d'Horus.
  • 16 juillet : Naissance de Seth.
  • 17 juillet : Naissance d'Isis.
  • 18 juillet : Naissance de Nephtys.

 

Ce système très simple avait des avantages certains : mois de longueur égale,

les semaines chevauchaient ni les mois ni les années.

Ce système très simple avait des avantages certains : mois de longueur égale, les semaines chevauchaient ni les mois ni les années.

Les astronomes de l’époque hellénistique n’ont pas manqué de reconnaître les avantages du calendrier égyptien et l’ont utilisé pour leurs calculs ; il a survécu au Moyen Age et Copernic s’en est encore servi.

 

Commenter cet article