Les origines du Christianisme et la recherche du Jésus-Christ historique par Acharya S (SUITE)

Publié le par Munsa Mâga

Les origines du Christianisme et la recherche du Jésus-Christ historique
par Acharya S (SUITE)

 


Le nouveau testament fut-il composé par les Thérapeutes?

En 1829, le Rév. Taylor a habilement plaidé que l'histoire entière de l'Évangile existait déjà longtemps avant le début de l'ère chrétienne et fut probablement composé par les moines égyptiens d'Alexandrie appelés les "Thérapeutes" en Grec et les "Esséniens" en Egyptien, les deux mots signifiant "soigneurs". 55 Cette théorie découle en partie de l'affirmation de l'un des premiers pères de l'église, Eusèbe qui, dans ce qui semble un de ses rares moments d'honnêteté, "admit…que les épîtres et évangiles Chrétiennes canoniques étaient les anciens écrits des Esséniens et des Thérapeutes reproduits au nom de Jésus." Taylor affirme lui aussi que "les Thérapeutes Egyptiens, voyageurs, ramenèrent toute l'histoire d'Inde jusqu'à leurs monastères en Egypte où, quelques temps après les débuts de la monarchie Romaine, il fut transformé en Christianisme." En outre, Wheless démontre qu'on peut trouver une grande partie du récit de "Jésus-Christ" dans le livre d'Enoch, qui date l'arrivée supposée du maître juif de centaines d'années avant. 56 D'après Massey, ce sont les Gnostiques 'païens' - ce qui incluait des membres des Esséniens/Thérapeutes et des confréries Nazaréennes, entre autres - qui amenèrent en fait à Rome les textes ésotériques (gnostiques) contenant le Mythos, sur lesquels les nombreux évangiles, incluant les quatre canoniques, se basèrent. Wheless dit que "les Evangiles et autres brochures du Nouveau Testament, écrites en Grec et citant 300 fois les Septuagint Grecs et plusieurs auteurs païens Grecs, comme Arathus et Cléanthe, furent écrits non pas par des paysans Juifs illettrés mais par des Pères et des prêtres ex-païens de langue Grecque loin de la Terre Sainte des Juifs." Mead affirma : " Nous pouvons en conclure que les originaux de nos quatre Evangiles furent probablement écrits en Egypte, sous le règne d'Hadrien."

 

Conclusion

Comme le dit Walker, "Les efforts des érudits pour éliminer le paganisme des Evangiles, afin de retrouver le personnage historique de Jésus, se sont avérés aussi désespérés que de rechercher le noyau d'un oignon." L'histoire "Évangélique" de Jésus n'est pas une représentation effective d'un "maître" historique qui a marché sur la terre il y a 2.000 ans. C'est un mythe établi à partir d'autres mythes et hommes-dieux, qui étaient à leur tour des personnifications du mythe omniprésent du dieu-soleil.
" Le Christ des Evangiles n'est en aucun cas un personnage historique ou un modèle suprême de l'humanité, qui souffrit, essaya et échoua à sauver le monde par sa mort. Il est impossible d'établir l'existence d'un personnage historique même en tant qu'imposteur. Car dans ce cas les deux témoins que sont la mythologie astronomique et le gnosticisme s'avèrent être un alibi. Le Christ est une figure populaire qui n'a jamais existé, une figure d'origine païenne ; une figure qui fut le Bélier et ensuite le Poisson ; une figure qui était sous forme humaine le portrait et l'image d'une douzaine de dieux différents."
Gerald Massey

© 1998 Acharya S

Écrit et Traduit à l'aide du traducteur Alta Vista. Retranscrit ici avec l'accord d' Acharya S.

 

 

 

_______________________

 

Bruno Alexandre

Les origines mythiques du christianisme
Marc Hallet

Voici déjà neuf ans, j'ai achevé la première version d'un ouvrage de critique historique sur lequel je travaillais alors depuis une vingtaine d'années. Cette version était destinée à quelques érudits dont certains m'avaient pressé de coucher enfin au net les nombreuses notes que j'avais accumulées.

Jésus a-t-il existé ou ne fut-il jamais qu'une légende ou un mythe? Les bases mêmes du christianisme sont-elles solides ou ne reposent-elles que sur un amas de mensonges, de superstitions et de croyances indéfendables héritées des cultes et religions qui le précédèrent? Telles étaient les graves questions que j'examinais. A la différence d'autres du genre, mon ouvrage ne proposait pas une solution simpliste basée sur une ou deux thèses à sens unique. Il montrait que le mythe de Jésus s'était forgé lentement, par des accroissements divers et subtils d'origines très diverses, l'ensemble ayant abouti finalement à un tout qui n'était cohérent que pour ceux qui n'y regardaient pas de trop près et qui étaient mal informés...

Mon travail reçut un accueil si enthousiaste que je décidai aussitôt de travailler à sa version définitive en profitant des nombreuses remarques et conseils qui m'avaient été adressés. Le temps passa...
Aujourd'hui, après avoir fait relire une dernière fois mon manuscrit par mon ami Michel Moutet, historien de formation, je puis enfin le proposer auprès d'un plus large public.
Soit un ouvrage format A4 de plus de 230 pages dans lesquelles sont incluses de nombreuses illustrations. Il est présenté sous couverture carton de couleur, les feuilles étant reliées/encollées manuellement (reliure artisanale soigneuse).
L'ouvrage est proposé au prix de 23 euros pièce, port ordinaire compris (envoi dans une solide enveloppe matelassée). En raison de l'extravagance des tarifs postaux belges, il ne m'est pas possible de préciser les tarifs applicables pour des envois en nombre et/ou recommandés. Merci de me contacter à ce sujet au préalable.

 

MODES DE PAIEMENT :

AU DEPART DE LA BELGIQUE : on peut effectuer un virement sur mon compte 000-0635115-56 ou m'adresser un chèque barré à l'adresse suivante : BP 367, 4020, LIEGE 2
EN DEHORS DE LA BELGIQUE : L'usage des chèques est désormais interdit pour les paiements internationaux. Les paiements peuvent dès lors être effectués de deux manières différentes :

1) par mandat international à l'adresse ci-dessus (ce moyen est sûr et pratique et engendre des frais fixes peu élevés de votre part uniquement)

2) par virement bancaire ou postal sans frais, MAIS uniquement si les conditions suivantes sont respectées :
- Vous devrez préciser mon code SWIF/BIC : BPOTBEB1
- Vous devrez préciser mon code IBAN : BE 20 0000 6351 1556
- Vous devrez préciser votre code IBAN (renseignez-vous auprès de La Poste ou de votre banque)

Si l'une de ces conditions n'est pas remplie, des frais risquent de nous incomber à vous et à moi. Je me verrai alors dans l'obligation de refuser votre paiement et de vous le retourner défalqué des frais payés. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre organisme payeur, certaines banques françaises semblant assez tentées de contourner les lois européennes par divers moyens...

 

_______________________

 

Bruno Alexandre

Jésus ? Une histoire qui ne peut pas être de l’Histoire

Ce livre n’est, pour l’instant, disponible que par Internet en version numérique ou papier (envoi par la poste).
Adresse: http://www.publibook.com
Les deux premiers chapitres sont lisibles sur le site. En attendant, voici un résumé pour vous donner une idée du contenu.

Cet ouvrage présente une thèse inédite sur les origines du christianisme. Elle est déduite de plusieurs constats.
— Les Évangiles sont des écrits d’origine sectaire. Imprégnés de surnaturel, remplis d’anomalies, de contradictions et d’invraisemblances, ils ne sont pas fiables sur le plan historique.
— Par ailleurs, bien qu’on l’ait prétendu, aucun témoignage ou trace matérielle ne confirment l’existence du Jésus évangélique, ni celle d’un obscur prophète dont il serait la légende.
— Ces récits ne peuvent pas être la mise par écrit de traditions orales issues de témoignages populaires sur des réalités vécues. Ils laissent voir en filigrane toutes leurs sources d’inspiration, décalques de textes antérieurs, reprises d’idées et de modèles bibliques. L’exploitation habile des passages dits prophétiques, le jeu très subtil de la symbolique, tout y dénonce des élaborations savantes.
— L’analyse lingüistique montre que les premières versions ont été réalisées en hébreu, une langue qui ignore nos temps des verbes (passé, présent et futur). D’où l’idée que les Évangiles ont été conçus comme des écrits d’anticipation et qu’ensuite, traduits en grec, ils ont été pris pour des narrations biographiques.
La thèse avancée explique pourquoi et comment des rédacteurs ont écrit ce qui n’était jamais arrivé, sans toutefois inventer ni mentir. Leurs différentes prévisions, motivées par l’espérance eschatologique du premier siècle, parlent d’un Messie de synthèse qui annonce l’imminence de la fin des temps aux bons Juifs, en leur recommandant une morale d’urgence. Ce Jésus ne fonde pas une nouvelle religion universelle. Le christianisme est né à partir de textes et s’est construit, en milieu hellénistique, par un long travail d’interprétation théologique et d’adaptation cultuelle.

Michel Gozard

_______________________

 

La plus grand mythe jamais vendu

La Conspiration du Christ
Acharya S

A l'inverse de ce que prétend la croyance populaire, un seul homme n'est pas à l'origine du Christianisme mais bien plusieurs caractères synthétisés en un. La majorité de ces caractères sont les différentes personnifications du mythe solaire, dont les aventures étaient bien connues à cette époque ce qui est reflété par les histoires de déités populaires telles Mithra, Hercules, Dionysos ainsi que bien d'autres dans tout l'empire romain et au-delà. En réalité, l'histoire de Jésus dépeinte dans les évangiles est quasiment identique à celle des précédents " dieux sauveurs " tels Krishna et Horus. Ces exploits mythiques sont similaires, non pas parce qu'ils rapportent les exploits réels d'une variété d'hommes qui firent et dirent des choses identiques, mais parce qu'ils représentent le même noyau extrêmement antique de la connaissance qui a tourné autour des corps célestes et des forces de la nature.

Dans ce livre explosif et très controversé, l'archéologue, l'historienne férue de mythologie et linguiste Acharya S. rassemble une énorme quantité d'évidences démontrant que le christianisme et l'histoire de Jésus-Christ furent créées par des membres de diverses sociétés, cultes des mystères et religieux, de manière à unifier l'empire romain sous une religion d'état. Pour fabriquer pareille mystification, cette cabale multinationale utilisa une multitude de rites et mythes qui existaient déjà bien avant l'ère chrétienne et les transforma durant des siècles jusqu'à l'histoire de cette religion telle que présentée et perçue aujourd'hui.

Vous trouverez de plus amples explications de l'auteur Acharya S au chapitre Qui est Jésus?

<><><><><>

" Expose la conspiration de l'âme..." - Kenn Thomas. Steamshovel Press
" (...) peut-être le plus dangereux et important livre de nos jours..."
- Adam Partfrey, Cult Rapture
"(...) un livre de vraies révélations !! " - Barbara Walker, The Women's Encyclopedia of Myths and Secrets

_______________________

 

ATHEE
Les pages noires du
Christianisme
Pourquoi ce livre?
CROA

Il y a près de 2000 ans, naissait en Galilée un fondateur de secte, qui finira crucifié environ 30 ans plus tard. Ses avant-derniers mots sur la croix furent "Donnez-moi à boire". Et pourtant! La secte qu'il avait fondé deviendra ensuite la plus grande de tous les temps. Elle prendra le pouvoir politique dans l'empire romain, abolira la liberté de religion, puis amoncellera des montagnes de cadavres: ses membres massacreront des millions "d'infidèles", "hérétiques", "sorcières" et autres, puis se massacreront entre eux en donnant à l'Europe les guerres les plus féroces qu'elle ait connu. Une telle histoire pourrait inciter à la modestie, mais les chrétiens revendiquent, au contraire, un monopole de l'éthique. Ils proclament qu'ils adorent le seul Dieu, dieu qui est "amour", et se considèrent meilleurs que le reste de l'humanité, qu'ils condamnent comme étant un ramassis d'adorateurs de faux dieux.
Seule idéologie à pouvoir partager avec le communisme et le nazisme le podium dédié aux idéologies les plus meurtrières de l'histoire humaine, le Christianisme reste une idéologie dominante dans nombre de pays occidentaux, dont le gendarme du monde, les USA. Il est temps d'ouvrir le Livre Noir du Christianisme -2e édition: 2000 ans de terreur, persécutions, répression.

Ce livre est jouissif et très bien argumenté: Tous les faits présentés sont vérifiables par des références à leurs sources. Un livre à conserver auprès de soi, à lire et à relire avant d'aller à la messe, à offrir comme cadeau de Pâques ou de Noël à nos amis les plus pieux. Âmes sensibles s'abstenir. (ndlr)

 

Les co-auteurs des pages Noires du Christianisme et leurs liens (où vous pouvez y commander les " Pages Noires du Christianisme")

Enrico Riboni
Ingénieur conseil
Jocelyn Bézecourt
Informaticien
Bruno Courcelle
Professeur de mathématiques
Robert Letan
Ingénieur conseil
Christian Guilleminot
Technicien

 

 

_______________________

 

"Jésus-Christ, mythe ou personnage historique?"
Roger Peytrignet

La Pensée Universelle, Paris

Extrait de la jaquette du livre:
« Peut-on tenir comme un fait historiquement établi que le Christ, personnage des évangiles, a vécu au début de notre ère et est mort à Jérusalem aux environs de l'an 30 sous le règne de Tibère, Ponce Pilate étant procurateur de Judée ?
La thèse mythologique heurte violemment la tradition reçue et notre culture profonde, contrarie nos habitudes et nos sentiments, s'oppose à une multitude d'intérêts. Que la vérité soit gênante, désagréable ou jugée extravagante ne saurait retenir les propos de l'auteur; à une époque où s'exacerbent les intégrismes religieux, il lui paraît judicieux de redécouvrir la démarche rationaliste mise en équation avec les fondements sociaux et historiques de la culture judéo-chrétienne.»

Bon de Souscription

 

Association FABULA

www.rationalisme.org
- free of copyrights -
Veuillez simplement citer la source de ces documents si vous les utilisez, Merci !!

Association FABULA

contact

 

<><><><><><><><><>

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article