Mamphela Ramphele, Agang SA leader

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

MAMPHELA-RAMPHELE2.jpg

Mamphela Ramphele (28 décembre 1947) était une activiste anti-apartheid, et actuellement docteur et célèbre femme d’affaires. Elle était une amie très proche de Steve Biko avec qui elle a eu deux enfants. Elle fut Vice-chancelière de l’Université du Cap et directrice générale de World Bank. 
Le mois passé, elle a annoncé la création d’un nouveau parti politique, nommé Agang (signifiant « Construire » en Sotho), pour défier l’ANC.

L’éveil politique de Mamphela Ramphele a commencé très tôt. Une de ses sœurs Mashadi a été exclue de son école secondaire pour avoir manifesté son mécontentement envers la politique sud-africaine de l’époque. Pendant qu’elle était à l’université, elle s'est de plus en plus impliquée dans l’activisme des étudiants et le mouvement anti-apartheid, elle a d’ailleurs participé à la création du mouvement de Conscience Noire (Black Consciousness), avec Steve Biko. Mamphela Ramphele et Steve Biko avaient beaucoup d’admiration et de passion l’un pour l’autre, et malgré le fait que Steve fut marié, ils eurent deux enfants ensemble. La première était une fille, Lerato Biko (1974) et est morte de pneumonie, deux mois après sa naissance et leur fils, Hlumelo Biko, né en 1978, quatre mois après la mort de Steve Biko.

De part son activisme, elle a souvent été assignée (il était fréquent d’être interdit de quitter sa localité, sa ville par exemple, plusieurs leaders anti-apartheid sont passés par là) par le gouvernement apartheid de l’époque, et cela durant plusieurs années. Mamphela Ramphele a beaucoup œuvré pour sa communauté, en adhérant à plusieurs mouvements, luttant contre l’injustice, l’apartheid et la pauvreté. Elle a travaillé à l’Université du Cap, où elle eut son doctorat en anthropologie sociale, elle obtint également une licence en commerce à l’Université d’Afrique du Sud (UNISA), sans compter plusieurs autres diplômes, elle a aussi écrit et édité plusieurs livres dont Forcer le Destin, le parcours d'une dirigeante sud-africaine (Ed. Présence Africaine, 2001).
Elle a annoncé son retour sur la scène politique sud-africaine en annonçant la création de son parti politique, Agang.
Son fils Hlumelo est un homme d’affaires et banquier très respecté en Afrique du Sud.

Publié dans Economie-Politique

Commenter cet article