Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Michaëlle Jean, Gouverneure-générale du Canada en lobbyiste contre le viol à Kinshasa-Par Freddy Mulongo, mardi 20 avril 2010

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

Michaëlle Jean, Gouverneure-générale du Canada en lobbyiste contre le viol à Kinshasa

Michaëlle Jean s'est entretenue avec Joseph Kabila au Palais de la Nation à Kinshasa

La gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, a suscité de vives réactions, lundi 19 avril 2010, quand elle a consacré la totalité d'une allocution à la question des droits des femmes au Congo, pays présenté comme la capitale du viol.

Mme Jean a rappelé que les Nations unies avaient qualifié de «crime contre l'humanité» le traitement réservé aux femmes au Congo, ce qui lui a valu une ovation de la part des femmes parmi l'auditoire de quelque 1000 personnes rassemblées au Palais du peuple, à Kinshasa, tandis que les hommes, en grand nombre dans la salle, demeuraient impassibles.

 

La République Démocratique du Congo est en proie à un conflit dans le cadre duquel les viols de femmes sont utilisés comme une arme, les garçons sont obligés à la pointe du fusil d'agresser leurs propres mères, et les corps des femmes sont utilisés comme outil pour terroriser les villageois.

Les crimes les plus violents sont commis par les rebelles armés, qui mutilent les organes génitaux des femmes, font fuir la population et envahissent les villages. Les soldats membres de l'armée nationale FARDC font également partie du problème.

Mme Jean a eu recours à la pratique de la carotte et du bâton lors de son allocution.

La gouverneure générale a félicité la République Démocratique du Congo Congo pour avoir inclus dans sa constitution la promesse de punir la violence sexuelle. Elle a cependant ajouté que davantage de criminels devaient être punis.

La foule, parmi laquelle se trouvaient des dirigeants nationaux, des parlementaires et des dignitaires étrangers, a applaudi ses propos. Les réactions les plus prononcées sont venues de groupes de femmes dans les tribunes populaires, qui ont à maintes reprises bondi de leurs sièges et réagi vivement.

 

Le discours de Mme Jean n'a pas provoqué de grincement de dents parmi l'auditoire, comme cela avait le cas lors d'une allocution similaire prononcée au Mali en 2006. Les hommes présents sur place ont cependant écouté en silence et se sont contentés d'applaudir poliment à la fin.

La gouverneure générale a notamment parlé de la nécessité de donner aux femmes les moyens de vivre dans la sécurité et la dignité.

 

Jusqu'à présent, peu de soldats ont été punis pour viol. Des centaines de cas de viol demeurent non résolus, sans compter les cas qui n'ont pas été déclarés.

Le Congo est le deuxième pays à l'itinéraire de la tournée africaine entreprise la semaine dernière par Mme Jean, après le Sénégal et avant le Rwanda et la République du Cap-Vert.

 

La gouverneure générale Michaëlle Jean s'est rendue en République Démocratique du Congo, dimanche 18 avril 2010 alors que certaines indications laissent croire que le Canada pourrait assumer un rôle militaire plus important dans le pays africain déchiré par les conflits.

Une décision doit être prise d'ici quelques semaines quant à savoir si le Canada prendra la direction d'une force de maintien de la paix de l'ONU et dépêchera au Congo davantage que les 12 soldats qui s'y trouvent déjà.

On estime à plus de six millions le nombre de personnes qui ont perdu la vie dans les différents conflits impliquant diverses armées et milices congolaises avec en arrière-plan le contrôle des ressources minières du pays.

Le Congo est le deuxième pays à l'itinéraire de la tournée africaine entreprise la semaine dernière par la gouverneure générale, après le Sénégal et avant le Rwanda et la République du Cap-Vert.

Cette visite survient au moment où le lieutenant général des Forces canadiennes, Andrew Leslie, est pressenti pour diriger cette mission de maintien de la paix.

Publié dans Economie-Politique

Commenter cet article