Nos inventeurs africains contemporains : Victor et Johnson Obasa, le 1er véhicule blindé africain - par Momi M'buze

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

 

 · 28 janvier 2011 ·

En août 2009 fut lancé officiellement la première voiture blindée du Nigéria, la première voiture blindée dont la fabrication a requis des matériaux pour la plupart de production locale signée MADE IN AFRICA. Ses concepteurs? Deux frères nigérians, Victor et Johnson Obasa. Ces deux Africains talentueux, qui vivaient aux États-Unis jusque récement, se sont implantés dans l’État d’Ekiti où ils possèdent une société nommée Mobile Truck Technology qui fournit actuellement de l’emploi à une nombre non négligeable de citoyens nigérians.


 

Le véhicule a été officiellement présenté en août 2009 sur la place de l’Aigle à Abuja, aurait pour but de produire de manière industrielle des véhicules à un coût bien moindre par rapport aux véhicules blindés d’importation. Le véhicule a été testé avec différents types de munitions. Selon Johnson Obasa, « la production locale de la voiture blindée aidera à améliorer l’état de sécurité de la nation. C’est du matériel qui permettra de protéger le personnel dans l’exercice de leur fonction et leur permettra de travailler dans toutes les conditions et lieux. »


Afin de soutenir les frères Obasa, le président du Nigeria demandera à l’Inspecteur Général de Police de les rencontrer afin de connaitre leur besoin pour une production plus dynamique de ces véhicules blindés. Par ailleurs, Victor Obasa dans une conversation avec la presse ont déclaré qu’ils étaient dans une meilleure position pour créer ce genre de voitures car étant donné qu’ils sont eux même du Nigeria, donc possèdent une bonne connaissance du terrain nigérian. Et d’ajouter qu’ils étaient prêts à le vendre au gouvernement à la moitié du prix de ceux importés de l’étranger.

Concernant son armement potentiel, le véhicule fut testé avec différentes gammes de munitions inhérentes à ce type de châssis avec un certains succès remarquable des munitions utilisées. Au sujet de la fabrication même avec des matériaux locaux, Johnson Obasa de déclarer: « Nous avons connu des hauts et des bas mais alors que nous rencontrions certaines difficultés, le président du Sénat nous a encouragés à poursuivre nos efforts afin de faire aboutir ce projet». Leur projet suivant serait de produire un véhicule de transport qui répondrait aux normes internationales à un prix raisonnable.  «Il s’agit également de faire appel à d’autres Nigérians avec des talents aussi semblable à revenir à la maison et de se joindre à nous faire part de leur propre quota pour le pays et pour les autres Nigérians avec ce genre de talent pour les mettre à profit», a déclaré M. Aliero.Présent à l’événement pour inspecter le véhicule, des officiers supérieurs de police et le ministre des sciences et la technologie, Monsieur Al-Hassan Zaku fera savoir que le ministère allait envoyer une équipe d’ingénieurs à l’usine où le véhicule fut fabriqué pour faire une expertise plus pousser du véhicule afin de l’améliorer, du moins s’assurer qu’il répond aux normes et besoins des forces de sécurité.Un avenir commercial est garantie à ce véhicule si à l’instar des avions Airbus, l’Afrique parvenait à mettre ensemble toutes ses capacités en ingénierie mécanique et électronique.
Ce qui pourrait aider à la mise en place d’une dynamique industrielle africaine durable faisant, par exemple, appelle à des matériaux exterieurs au Nigéria pour la construction mais intra africain de préférence. L’Afrique doit encourager ses ingénieurs, l’Afrique doit promouvoir les créations de ses fils et filles.

source: http://aada-african-car.blogspot.com

Publié dans Sciences-Technologies

Commenter cet article