Nous sommes dans une guerre des images. Les Africains en ont-ils conscience ? - par Uhem Mesut

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

« Je me suis trouvé à l'âge de 40 ans, en vadrouille à travers l'Afrique. Au Congo du temps de Lumumba, j'avais 40 ans quand j'ai pris conscience que le cinéma facilitait la prise de conscience, parce que le cinéma c'est un meeting permanent avec le public. Dans une salle de cinéma vous avez des catholiques, musulmans, gaullistes, communistes, et tout ça… quand le film est bon chacun perçoit et accepte ce qu'il veut. C'est ça qui m'a amené au cinéma pour mieux poursuivre ma quête de militantisme. Maintenant si vous me demandez ce que je préfère individuellement, je préfère la littérature que le cinéma. Mais ça c'est un luxe. De nos jours la littérature est un luxe. Mais pour prendre le raccourci de l'histoire avec la tradition de l'oralité, le cinéma devient pour nous autres un outil important. » Ousmane Sembène dans "The Making Of African Cinema (1993)"

« L'art africain a donc toujours été au service d'une cause sociale comme il doit le rester. » Cheikh Anta Diop, "Nations Nègres et Culture" p.519

« L'art doit toujours être l'art de son époque, c'est-à-dire au service des besoins de la société qui les a engendré. C'est donc l'examen des besoins les plus pressants du peuple africain à l'état actuel, que devra découler, qu'on le veuille ou non, la nouvelle orientation de notre art. 

[…] Un artiste qui posera le problème social dans son art, sans ambiguïté, d'une façon propre à secouer la conscience léthargique; l'artiste qui se posera au cœur du réel, pour aider son peuple à découvrir celui-ci; l'artiste qui saura exécuter des œuvres nobles dans le but d'inspirer un idéal de grandeur à son peuple, qu'il soit poète, musicien, sculpteur, peintre ou architecte, est l'homme qui répond, dans la mesure de ses dons, aux nécessités de son époque et aux problèmes qui se posent au sein de son peuple. » Cheikh Anta Diop, "Nations Nègres et Culture" p.525-526.

Commenter cet article

neodymium magnet 16/05/2014 13:38

The situation in most of the African countries is still the same. Most of the countries do not even have basic development and infrastructure. I would say the main cause of this problem is the irresponsible government in these countries.