POURQUOI TANT D'ACHARNEMENT CONTRE L'HUILE DE PALM AFRICAINE (CAMEROUNAIS) ? - par Tadieungak Yogué

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

POURQUOI TANT D'ACHARNEMENT CONTRE L'HUILE DE PALM AFRICAINE (CAMEROUNAIS) ?

Huile-de-Palme.jpg

Après avoir contacté un proche au Cameroun hier après-midi histoire de prendre des nouvelles, il me dit que les médecins lui ont interdit la consommation de l'huile de Palm, mais plutôt de l'huile de colza. 


Quel scandale de voir certains Africains jouer à ce jeu impérialiste et expansionniste pour quelques milliers d'Euros.

La stratégie Européenne est simple à comprendre.

Selon certains experts, l’Afrique serait sur le point de devenir la troisième puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis et la Chine. 

Il ne lui faudrait qu’une dizaine d’années pour y parvenir, et cela suscite naturellement l’inquiétude des Européens. 

Durant les trois dernières décennies, l’Europe ne finançait, en Afrique, que les secteurs qui ne risquaient pas de concurrencer les produits européens, comme le café, la banane et le cacao, et qui ne permettaient pas à l’économie africaine de se développer.

En valorisant de telle culture en Afrique, les Européens pousse le continent à produit ce qu'il ne consomme pas et consomme ce qu'il ne produit pas et pérennise cet héritage colonial. 

Aujourd’hui, les pays africains, devant le déclin économique de l’Union européenne, ont désormais la possibilité de s’émanciper et de lancer sur le marché des produits favorables à leur propre développement. L’huile de palme, que produit l’Afrique, pourrait devenir un objet de « guerre économique » entre l’Europe et l’Afrique.

palma.jpg


L’huile de palme illustre les rapports de force économique entre l’Union européenne et le continent africain. Ce que craint l’Europe, et qui est en passe de se produire, c’est, après une domination coloniale et post-coloniale sur l’Afrique, une prochaine dépendance économique au continent que l’Europe contrôlait autrefois. 

Sous prétexte de sauver les agriculteurs européens, l’Europe recommande de ne pas consommer d’huile de palme. Mais le véritable danger pour les dirigeants européens réside sans aucun doute dans le fait que la guerre économique avec l’Afrique s’annonce dure et inévitable : la population africaine est jeune, innovante, et en a assez des donneurs de leçons venant d’Europe; elle est donc apte à lancer sur le marché d’autres produits que l’huile de palme, des produits qui ne feront que précipiter le déclin économique de l’Europe. 

Dans les prochaines années, l’Union européenne devra donc, après le développement fulgurant de la Chine, faire face à un concurrent qu’elle avait l’habitude de considérer comme sous-développé : l'Afrique.

palma2.jpg

Il nous revient donc Africains de comprendre l'enjeu politico-économique de cette guerre afin de défendre nos produits et d'informer les nôtres sur ce sabotage et cette falsification de plus dont est victime une autre richesse Africaine au même titre que notre spiritualité, notre histoire, etc..

Publié dans Objectivité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article