Théophile OBENGA : LE PARADIGME INTELLECTUEL

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

Paradygme-intellectuel.jpg

 

 

« En histoire, ce qui compte c'est l'interprétation du phénomène historique, l'interprétation de l'histoire, la manière dont nous interprétons les faits historiques. L'objectivité n'est pas aisée. Et ce qui nous aide à interpréter, c'est notre éducation enfantine, nos convictions religieuses, nos idéologies, tous les conditionnements socio-culturels, le contexte auquel nous appartenons.

Quand on a devant soi une question, un problème, on utilise nécessairement un paradigme intellectuel. C'est à dire qu'on a un ensemble de règles, d'idées, de méthodologies et de valeurs qu'on prend pour modèle ou pour guide. On ne peut pas analyser un problème sans un cadre intellectuel qu'on appelle "le paradigme intellectuel". Le paradigme intellectuel est façonné par notre éducation, notre formation professionnelle, nos préjugés, nos valeurs, nos intentions, ce que nous désirons, notre conscience.

C'est tout cet ensemble qui guide la façon dont on analyse un problème.

Mais si ta conscience, tes désirs, tes intentions, tes valeurs, tes préjugés et ta formation, si toutes ces choses-là ne t'appartiennent pas réellement, alors ton paradigme intellectuel ne t'appartient plus et par conséquent tu vois le genre de travaux désastreux que tu peux faire.

Autrement dit, pour avoir la lumière, la réussite, il faut que ton paradigme intellectuel t'appartienne. Mais si tu désires comme moi je désire, ce n'est pas ton désir à toi. Tu ne peux pas faire comme moi exactement.

Nous Africains, quel paradigme intellectuel nous utilisons lorsque nous voulons étudier, analyser, comprendre un problème, un problème africain ou tout autre problème? Le problème de la Tchétchénie, de la Chine, etc.. ?

Comment nous analysons?

Nous répétons le plus souvent l'information de l'Occident.

Alors nous Africains qui sommes spécialistes en divers secteurs, quel paradigme nous utilisons?

Autrement dit, quels sont nos idées directrices, nos cadres intellectuels, quel est l'assemblage d'idées qui constitue l'armature intellectuel de notre recherche pour nous connaître, pour nous expliquer et pour interpréter la réalité africaine? Que ce soit les réalités locales ou les réalités africaines globales, les réalités africaines spécifiques ou les réalités africaines générales.

Notre émancipation intellectuelle peut se réaliser uniquement par la construction de notre propre paradigme intellectuel et briser les chaînes de l'aliénation mentale.

Alors quand on parle de Renaissance Africaine, de quelle renaissance parle-t-on finalement et comment peut-on la faire ?

Alors la renaissance, c'est le renouveau, le nouveau départ, etc..

Alors, si on se décide de prendre un nouveau départ, ce nouveau départ sera fait selon quel paradigme ?

C'est la question qu'il faut se poser... »

Pr. Théophile Obenga


Alors, à partir de quel cadre intellectuel, quelles sont les méthodes que vous utilisez pour analyser et résoudre les problèmes africains? Est-ce à l'aide d'un cadre intellectuel, d'un ensemble de règles, proprement africain ou celui hérité de votre éducation occidentalisée ou arabisée ?
Uhem Mesut

  



PHOTO
Des avocats au Nigeria se prenant sans doute pour des Anglais avec leurs perruques.
 

Commenter cet article