LE GÉNIE AFRICAIN : L'EXCELLENCE SE POURSUIT / AFRICAN GENIUS: EXCELLENCE CONTINUES

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

Un guinéen solutionne un problème de maths vieux de 270 ans

Ibrahima-Sambegou-Diallo.jpg

Ibrahima Sambégou Diallo, théoricien des nombres (Photo: Creative Commons)

Ibrahima Sambégou Diallo est peut-être en train de devenir le premier mathématicien africain à avoir élaboré un théorème. Le jeune chercheur  guinéen, 35 ans, journaliste reconverti dans la recherche mathématique a réussi à trouver la solution à la conjecture de Goldbach.

Ce problème mathématique a été posé il y a plus de 270 ans par le mathématicien russe Christian Goldbach, tuteur du tsar Pierre II, et fonctionnaire au ministère russe des Affaires étrangères.  En 1742, il expédia une lettre à son contemporain Leonhard Euler, dans laquelle il fît remarquer que « tout nombre pair plus grand que 2 peut être écrit comme la somme de deux nombres premiers ».

Pour illustration, on voit que 6=3+3 ; 8=3+5 ; 10=3+7 ou 5+5 ; 30=11+19=13+17 ; 100=17+83… Est-ce donc vrai pour tout nombre pair ? Telle est la colle… a expliqué Ibrahima Sambégou Diallo dans la presse locale de son pays.

Il a fallu 14 ans de travaux au jeune mathématicien guinéen avant d’arriver à la solution. Ce qui le projette dans la cour des grands. Il était en ballotage avec des chercheurs américains mieux connus et plus soutenus.

Ibrahima Sambégou Diallo tape à toutes les portes pour faire valider son travail. Confronté à un manque de soutien dans son pays, il a décidé  de se rendre à Dakar au Sénégal pour faire valider les résultats de ses recherches à l’institut de mathématiques.

Il  espère trouver un appui afin qu’il soit le premier africain avoir élaboré un théorème.

source : http://wadr.org

----------------------------
A GUINEAN SOLVES A PROBLEM OF MATH 270-year-old
Ibrahima Sambégou Diallo maybe is becoming the first mathematician African to have elaborated a theorem. The young Guinean researcher, 35 years, journalist reconverted in the mathematical search managed to find the solution to the Goldbach's conjecture.
This mathematical problem was put more than 270 years ago by the Russian mathematician Christian Goldbach, the guardian of czar Pierre II, and state employee to the Russian Ministry of Foreign Affairs. In 1742, he sent a letter to his contemporary Leonhard Euler, in which it made notice that " any even number bigger than 2 can be written as the sum of two prime numbers ".
For illustration, we see that 6=3+3; 8=3+5; 10=3+7 or 5+5; 30=11+19=13+17; 100=17+83 … Is it Thus true for any even number? Such is the glue explained Ibrahima Sambégou Diallo in the local press of its country.

The young Guinean mathematician needed 14 years of works before arriving at the solution. What throws him in the big league. He was in competition with better known and more steady American researchers.
Ibrahima Sambégou Diallo knocks in all the doors to make validate its work. Confronted with a lack of support in his country, he decided to go to Dakar in Senegal to make validate the results of its searches to the institute of mathematics.

He hopes to find a support so that he is the African first one to have elaborated a theorem.
source : http://wadr.org


Publié dans Sciences-Technologies

Commenter cet article