Un Kényan à la poursuite du marché des nouvelles technologies pour l'Afrique

Publié le par Munsa Nzinga Kandombe

 

KARIUKI-GATHITU.jpg

 Kariuki Gathitu

 

(Washington IIP digital)  Pour Kariuki Gathitu, l'émancipation économique représente l'avenir de l'Afrique.


« L'Afrique est riche en ressources, surtout en ressources humaines. Le problème est que nous n'avons pas les meilleurs responsables qui les gèrent, a dit M. Gathitu. L'espoir que j'ai est de pouvoir former des individus plus autonomes sur le plan économique sans être nécessairement politisés. »

M. Gathitu est convaincu qu'éliminer les obstacles au commerce mènera à l'autonomisation économique des Africains qui, dit-il, « montreront au monde que nous sommes un continent de lumière ».

Le jeune expert kényan de la technologie de l'information poursuit la création d'entreprise avec la même ardeur qu'avait appliquée son père à la politique quand il était engagé dans la lutte pour l'indépendance du Kenya.

Diplômé de l'université Kenyatta, baptisée du nom du premier président kenyan Jomo Kenyatta, Kariuki Gathitu s'est lancé dans les eaux tumultueuses de la création d'entreprise dès la fin de ses études supérieures. Sa première entreprise, une société de conception Web, a survécu deux ans avant de faire faillite.

 

« J'ai fait beaucoup d'erreurs. La plus importante était de ne pas savoir que le talent ne suffit pas. En fait, le service à la clientèle est le plus grand facteur du succès en affaires. La clientèle veut qu'on l'aime. C'est tout », a écrit M. Gathitu dans son blogue.

 

En dépit de son premier échec, il était prêt à prendre un autre risque. « Je n'avais pas les capitaux nécessaires pour embaucher des avocats ou des comptables. Mais j'étais sûr que mon idée était bonne et avait du potentiel. La seule question que je me posais était 'qui serait le premier à la mettre en œuvre au plus vite ?' J'ai décidé de le faire moi-même », a-t-il expliqué. 

Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans une banque, M. Gathitu a créé sa seconde entreprise, Zege Technologies, en juin 2010. Son partenaire, Kennedy Otieno, s'est ensuite joint à lui. M. Gathitu est l'architecte des systèmes informatiques tandis que M. Otieno s'occupe des aspects légaux et du développement de l'entreprise. Celle-ci fournit des services bancaires et financiers aux utilisateurs de « l'argent mobile », le système de paiements et de transferts de fonds par téléphones portables.

L'entreprise Zege Technologies n'est pas encore rentable mais a attiré beaucoup d'intérêt. Lors d'une conférence sur les banques et la technologie tenue en mars à Nairobi, elle a reçu le Prix du jeune innovateur. Le Daily Nation, l'un des plus grands quotidiens du Kenya, l'a décrite comme « l'une des entreprises technologiques les plus en vue en Afrique ». MM. Gathitu et Otieno négocient actuellement avec des représentants au Sénégal, au Ghana et au Nigéria pour élargir les services de Zege Technologie à ces pays.

Kariuki Gathitu dit que l'Afrique a une telle abondance de ressources intellectuelles qu'elle n'a aucune excuse pour rester « à l'arrière ». Créer des applications pour le marché mondial est la voie qui sortira le continent de la pauvreté.

 

SITE WEB  http://zegetech.com/home/


 

Commenter cet article

Call center 30/01/2013 09:44


je vous encourage et vous souhaite bonne chance!

Munsa Nzinga Kandombe 30/01/2013 10:23



Matondo ma mingi (merci infiniment en Kikongo)