Le Gbofe d'Afunkaha-La musique des trompes Traversiaires de la communauté Tagbana (Côte d'Ivoire) - par Angeline YEGNAN TOURE

Publié le par Munsa Mâga

Le Gbofe d’Afounkaha – la musique des trompes traversières de la communauté Tagbana


-



Les trompes sont fabriquées dans des racines recouvertes de peau de vache. Au nombre de six et de tailles croissantes (50 à 70 cm), ces trompes émettent une gamme de sons capables de reproduire des mots de la langue tagbana, mots qui sont ensuite « traduits » par les chœurs de femmes.



Les trompes et le chant sont accompagnés par des tambours qui marquent le rythme et donnent sa structure au Gbofe. Il est exécuté lors des cérémonies rituelles et traditionnelles. Les messages qu’il transmet varient selon les circonstances : éloge, amour, satire, deuil, préceptes moraux ou éducatifs. Il a assuré un rôle très important en inspirant le respect à l’égard des gardiens de la tradition et en conférant un sentiment d’identité aux communautés. Tous les exécutants du Gbofe suivent un apprentissage et, si la transmission du savoir-faire est le plus souvent filiale, de jeunes talents peuvent se joindre aux répétitions.










Le Gbofe d'Afounkana- Les Trompes Traversiaires de la communauté Tagbana

Commenter cet article