Charte de la Révolution Kamite

Mâsa Seku Mâga: Militant législateur, Penseur-Idéologue, Artiste


                         Edit

du Mâsa SEKU MÂGA























Pleinement conscient
, que la révolution Kamite est désormais en marche et que ses conséquences se feront sentir à l’échelle planétaire en occasionnant un changement radical pour l’émergence d’un monde de justice et d’équité en faveur des peuples et des populations opprimées de la terre,

Convaincu, que la Révolution Kamite dont l’épicentre se localise au centre du Continent Nubien (l'Afrique) pour ensuite s’étendre au reste de la planète, provoquera des grands changements dans l’organisation du monde fondée aujourd’hui principalement sur les règles imposées par l’occident colonialiste et coupable de crime contre l’humanité et contre la divinité,

Conscient, que les colonisateurs européens dits occidentaux, ont partout écrasé et tenté d’étouffer les civilisations autochtones des peuples qu’ils ont colonisés, les Kamites c’est à dire la communauté noire mondiale, rejettent systématiquement les termes désignés pour les identifier et adoptent désormais des terminologies qu’ils choisissent en conformité avec la vérité historique et l’authenticité de la civilisation Kamite,

Sachant, que les mots « Afrique » et « africain » ont été imposés par les nations criminelles de l’Europe esclavagiste et colonialiste, il convient désormais que tous les noirs du continent et de la Diaspora se désignent eux-mêmes comme des Kamites et cela en référence à l’appellation (KMT) utilisée par les Kamites égyptiens de l’époque Pharaonique pour désigner leur terre ancestrale ou leur communauté noire,

Convaincu, que l’efficacité de la Révolution Kamite se fonde sur les révélations basées sur la vérité historique renfermée dans la culture millénaire Kamite des peuples et des royaumes autochtones authentiques,

La Révolution Kamite est irréversible

Conscient que la diaspora du continent Kamite, extra ou intra continentale a été victime de l’esclavage, de la déportation, de la traite négrière, de la colonisation, du démantèlement de ses peuples et royaumes autochtones, et de la désorganisation de ses civilisations,

Consterné, de constater que la pauvreté qui caractérise les Kamites partout dans le monde et sur leur continent, est en grande partie due à la politique de domination imposée par les divers colonisateurs étrangers qui continuent encore aujourd’hui, de manipuler et d’exploiter à leur profit les états artificiels qu’ils ont contribués à créer ainsi que leurs gouvernements dépendants et ce, au détriment des intérêts réels des populations autochtones assujetties,





Pleinement informé, du rôle que les religions dites révélées et du livre à savoir le judaïsme, le christianisme et l’islam ont joué dans l’établissement d’une idéologie religieuse prônant l’infériorité des personnes dite de « race noire », notamment à travers leur adoption du mythe rabbinique et biblique de la malédiction de Cham (Kam) et de son fils Canaan,

Il y aura aussi des martyrs

Convaincu, qu’il appartient aux victimes Kamites de se prendre en charge et de poser courageusement, les fondements idéologiques, pédagogiques, religieux, politiques, militaires, culturels ou économiques pour se faire respecter de tous, et pour rétablir sans aucune concession, tous leurs droits et leur pouvoir souverains dans leur territoire légitime,

Profitant du contexte de la géopolitique mondiale actuelle, qui pour des raisons uniquement d’efficacité du plan hégémonique occidental de globalisation et de mondialisation, est devenue favorable au regroupement des entités nationales dans le seul but de créer de grands ensembles fédérés eépondant aux objectifs et intérêts hégémoniques des bailleurs de fonds de l’occident,

Bénéficiant désormais d’un droit international qui prévoit des réparations pour toutes les victimes de crime contre l’humanité et dont la communauté Kamite internationale est en droit d'en réclamer l'application en sa faveur, ayant de manière notoire subi la déportation, l’antikamitisme, la traite négrière, le génocide, l’esclavage, la colonisation, le néocolonialisme et le révisionnisme,

Rappelant que la diaspora Kamite est en droit de réclamer que la Cour Pénale Internationale (CPI) saisisse en sa faveur la jurisprudence du cas de la communuté juive qui a bénéficié des réparations en tant que victime de crime contre l’humanité, étant aussi entendu que cette même communauté juive bien que victime d’antisémitisme a gravement participé :
Premièrement, à l’élaboration de l’idéologie de l’antikamitisme, le racisme Anti-Noir,
Deuxièmement à la traite négrière transatlantique et à l’esclavage des noirs dans les Amériques,
Troisièmement, au soutient du régime raciste de l’apartheid en Afrique du sud, contribuant ainsi à la souffrance encore aujourd’hui des populations Kamites de cette région du monde,

Se référant à la déclaration de l'ONU du 13 septembre 2007, reconnaissant le droits des peuples autochtones à disposer d'eux-mêmes,
black Panthers party







La jeunesse est la force et le fondement de la révolution Kamite





Francafrique
envoyé par sur_vivant


Le MAN KAMIT à savoir le mouvement du pouvoir Kamit proclame
LA PRÉSENTE
CHARTE DE
LA REVOLUTION KAMITE

Comme une plate-forme de rencontre, de débat, d’échange et de dialogue constructif pour l'Union des Peuples et des Royaumes Autochtones Kamites sur le Continent Nubien et à l'échelle planétaire.

Article 1
Les Peuples et Royaumes Kamites victimes de la colonisation, de l’antikamitisme et des autres crimes contre l’humanité, ont le droit inaliénable de disposer de leurs territoires ancestraux, et ont par conséquent toute la légitimité requise pour prendre les dispositions diverses y compris militaires qui s’imposent en vue d’assurer la liberté, la souveraineté de leurs peuples et la gestion de leurs territoires autochtones, et cela en toute indépendance vis-à-vis des états artificiels créés illégalement à partir des frontières artificielles établies arbitrairement par les nations occidentales colonisatrices et coupables de crime contre l’humanité à leur égard.

MANDELA pendant l'apartheid a engagé la
lutte armée contre les ennemis des Kamites

Article 2
Les peuples et les royaumes victimes de crime contre l’humanité ainsi que leurs citoyens qui oeuvrent pour la réhabilitation de leurs droits, chercheront par tous les moyens possibles et imaginables y compris par l’action militaire quand cela s'avère nécessaire, à rétablir le plein exercice de leur souveraineté par le pouvoir de leurs gouvernements autochtones pour l’indépendance et la liberté de leurs populations.

Article 3
Les victimes de l’antikamitisme et de crime contre l’humanité qui sont de la Diaspora intra et extra continentale oeuvre pour la Réparation, et se battent pour la reconquette de leur droit, de leur légitimité, de leur souveraineté de leur citoyenneté et de leurs nationalités de Peuples et de Royaumes autochtones libres.

Article 4
Les victimes de la Diaspora Kamite intra et extra continentale disposent de toute la légitimité fondée sur leurs souverainetés autochtones, pour ratifier et adopter la présente Charte et de proclamer devant la communauté internationale leur droit inaliénable, à rétablir des communautés nationales souveraines entièrement indépendantes vis à vis des états et des nations artificielles imposés de manière directe ou indirecte par les différents colonisateurs coupables de crime contre l’humanité à l’encontre des populations concernées. Et cela même si ces états et nations artificiels sont reconnues par l'ONU.

Article 5
Les victimes Kamites de crime contre l’humanité, réclament leur droit de souveraineté et considèrent comme ennemis tous ceux qui défendent le maintien sur leurs territoires des états issus des frontières artificielles qui ont, pour le compte de l’occident, balkanisé le territoire des royaumes autochtones du Continent Kamite.

La Révolution e se manifester partout


Article 6
Les Peuples et Royaumes autochtones Kamites refusent toute soumission envers des autorités coloniales des pays coupables du crime à leur égard,
et refusent également toute soumission envers les états artificiels créés par la volonté directe ou indirect des nations colonisatrices et coupables des crimes contre l'humanité aujourd'hui condamnés par le droit international.

Article 7
Les Peuples et les Royaumes autochtones victimes de l’antikamitisme et des crimes contre l’humanité qui y sont associés, reconnaissent que leurs citoyens et la jeunesse en particulier ont été conditionnées par le programme d'aliénation de l'éducation dite nationale élaborée par les colonisateurs criminels eux -mêmes, et relayé par les gouvernants et les élites des états artificiels.
Conscient des désastres occasionnés par ce programme d'aliénation les autochtones révolutionnaires participent à la déprogrammation et au déconditionnement des poulations et des individus par la propagande et la mise en place de systèmes divers contribuant à la désaliénation ders victimes.

Article 8
La présente Charte constitue un socle de réflexion et de débat permanent ayant pour objectif de contribuer à la révolution culturelle Kamite en vue de l’émergence à terme, d’une lutte mondiale contre l’Antikamitisme et de l’établissement du MAN KAMIT le pouvoir révolutionnaire Kamite capable d’imposer au monde le respect et de défendre efficacement à l'échelle planétaire, la dignité de la communauté noire mondiale.

La Révolution Kamite mettra un
terme à la suprématie des criminels

Article 9
La présente Charte émane de l’esprit de liberté et de l’engagement pour la libération des Peuples et des Royaumes autochtones victimes et ne s’appuie par conséquent nullement, sur un besoin de respect des lois arbitraires et autres obligations imposées par les états coloniaux criminels, ou par les états et nations artificiels manipulés par les puissances coloniales coupables.

Article 10
Dans toutes les nations de la communauté Kamite Mondiale, et dans toutes les langues autochtones, Les militants du MAN KAMIT établissent partout, des Mbolo, c’est à dire des groupes ou cercles de réflexion pour promouvoir la Révolution Kamite, comme ultime solution pour la liberté des opprimes.

Article 11
Sur le Continent Nubien
a) Les Mbolo se regroupent pour agir dans le cadre de leurs langues et identités autochtones respectives et refusent de s'organiser sur le modèle géographique du découpage territorial des états artificiels.

b) Les Mbolo du MAN KAMIT s’organisent par village ethnique, par province, par district et par nation linguistique, selon un découpage qui prend en compte la réalité autochtone.

La Révolution Kamite redonnera la fierté
aux femmes noires qui ont honte de leur
peau et qui sont prètes à recourir à des
produits nocifs pour s'éclaircir


c) Plusieurs nations linguistiques autochtones situées dans une même zone géographique continentale se regroupent en fédérations régionales.

d) Les fédérations regionales du continent se regroupent pour constituer les Royaumes unis des régions du Continent Nubien.
d) L'ensembles des Royaumes unis des régions du Continent Nubien, constitue Le MAN NUBI (Pouvoir de Nubien)

Dans la Diaspora Extra continentale

a) En Diaspora, les Mbolo s’organisent, par quartier, par province, par district à l'intérieur des territoires des Nations Nubiennes de la Diaspora structurées et établis par les stratèges de la Révolution Kamite de concert avec les populations concernées, et non sur la base des découpages ou autres décrèts des colonisateurs. Ainsi les Kamites de la Guadeloupe, de la Martninque, de la Dominique de Sainte-Lucie peuvent si telle est leur volonté constituer une Nation Nubienne de la Diaspora et élargir si tel est est leur souhait cette Narion en regroupant d'autres Zones de la Région Caraïbes

b) les Nations Nubiennes de la Diaspora situées dans une même zone géographique peuvent fédérer au sein d'une UNION des Nations Nubiennes de la Diaspora de cette région.




Sur le plan mondial

a) La communauté Kamite mondiale, regroupe les peuples et royaumes Kamites du continent et de la Diaspora et constitue sur le plan planétaire, le MAN KAMIT ADUNA ou la ligue Kamite Mondiale, qui regroupe l'ensembles des peuples autochtones et de leurs diaspora dans le monde.

c) le MAN KAMIT combat le racisme et la discrimination et accepte au sein des Nations Kamites
des étragers qui habitent dans ses territoires et qui ont adoptés le coutumes et se sont intégrés dans la Nation en défendant ses objectifs et ses idéaux.

Article 12
La langue de L'unité du MAN KAMIT

a) Afin de pouvoir à terme, reléguer toutes les langues coloniales au rang de langues secondaires pour qu'aucune d'entre elles ne soit plus jamais reconnue comme officielle et nationale dans les territoires autochtones des peuples Kamite de la Nubi et de sa Diaspora, La Révolution Kamite prône pour l'unité de l'Empire Kamite mondial, l'apprentissage et la promotion du Ki MunKam ou Ki Kamit la langue de l'UNION créée en Diaspora par les citoyens des différents Peuples et Royaumes Kamites autochtones exilés dans les Amériques par la traite négrière transatlantique.

b) Cette langue officielle de la Diaspora Kamite parlée en Haïti et dans diverses régions, appelée de manière impropre "créole" est rébaptisée par la Révolution Kamite, Ki MunKam ou Ki Kamit et doit continuer à être enrichie et illustrée de "mots savants" tirés des classiques Kamites que sont l'égyptien pharaonique, le copte et autres langues du Continent Nubien.
Les travaux des savants Kamites tels que Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga et bons nombre de chercheurs et écrivains Kamites contribuent à une meilleurs connaissances du Classique Kamito-Nubien.

c) La Révolution Kamit prône la promotion du Ki MunKam par la création de l'Académie Kamite qui devra oeuvrer pour l'élaboration de dictionnaires et autres supports adéquats à l'épanouissement de la nouvelle Langue de l'Unité Kamite.

Article 13

L'alphabet Kamite
a) La Révolution Kamite prône, dans les territoires nationaux de l'Empire Kamite, le rejet de l'alphabet gréco-latin comme système officiel d'écriture pour les Peuples et les Royaumes Kamites autochtones, sachant que ce dernier est une pâle copie de l'alphabet Kamite diffusé dans le monde antique par les Kamites Cananéens, appelés par la suite Phéniciens par les grecs.

Alphabet Kamite de 22 consonnes à partir duquel
les occidentaux ont copié leur graphies et alphabets gréco-latins

b) La Révolution Kamite rejette l'alphabet arabe, comme système d'écriture officiel des Peupleset Royaumes Kamites autochtones, connaissant clairement le caractère colonialiste et antikamite du monde arabe envers les Peuples et Royaumes autochtones Kamites, en rappelant que le des arabes et des Kamites islamisés ont envahis et détruit les peuples et royaumes kamites autochtones sous couvert de guerres abusivement décrétées, saintes.

c) C'est la graphie de l'Alphabet Kamite, appelé par les occidentaux, alphabet Phénicien, que la Révolution Kamite prône comme système d'écriture millénaire, et officiel pour l'ensemble de la Communauté Kamite mondiale.

Article 14

Calendrier Kamite


a) La Révolution Kamite prône le rejet du calendrier arabo-musulman et du calendrier latino-chrétien comme système de repère du temps pour le monde Kamite, étant parfaitement informé que les calendriers imposés par les nations colonialistes, se sont référés au Calendrier Kamite de l'Egypte antique pour élaborer leur propre référence au temps pour l'établissement de leurs différentes ères.

b) Le MAN KAMITE et sa Révolution, se base sur le calendrier Kamite Egyptien comme repère absolu au temps et fixe l'an 1 du MAN KAMITE à l'appartition du calendrier Kamito-Egyptien.

Article 15

La Voie Spirituelle ou "Religion" Kamite
a) La Révolution Kamite, prône le rejet des religions coloniales qui se sont caractérisées par la violences et des crimes antikamites, tels que la traite négrière arabo-musulmane transaharienne et dans l'océan indien, ainsi que la traite négrière occidentale et transatlantique euro-judéo-chrétienne.

b) La Révolution Kamite déclare en conséquence, que toutes les religions coloniales qui s'appuient sur des falsifications de l'histoire, sur des contre verités et qui se sont associées surcroit à des crimes antikamites sont déclarées néfastes pour le bien-être des populations Kamits et constituent un danger permanent pour l'épanouissement morale, physique et matériel ainsi que pour la sécurité des peuples et des royaumes autochtones Kamites.

Photo D.R . Circoncision Kamite en Casamance
La circoncision est un rituel initiatique Kamite qui remonte à la plus haute
antiquité et constitue un élément fondamental de la Religion Kamite Universelle


b) La Révolution Kamite reconnaît comme Religion Kamite officielle et authentique, l'ensemble des spititualités autochtones des civilisations Kamites et nomme par conséquent cette Voie spituelle: YONI MAM ce qui signifie la Voie des Ancêtres.

Article 16

La monarchie Kamite
a) La Révolution Kamite rejette la démocratie occidentale comme système politique dans l'ensemble du territoire des Peuples et Royaumes Autochtones Kamites et reste résolument attaché à la monarchie et système communaucratique ancestral qui à toujours caractérisé la civilisation Kamite sur le Continent Nubien et en dehors de ce dernier.


Nyimi Kok Mabiintsh 3 -Roi de Kuba (Congo)


b) La Révolution Kamite considère comme une agression et une déclaration de guerre toute tentative d'imposer dans ses territoires autochtones, d'une manière ou d'une autre, des régimes démocratiques et des républiques inspirées du modèle coloniale occidental ou autres.

c ) Le modèle politique de la Révolution Kamite est la Monarchie communaucratique, ou les dirigeants sont des rois et des reines qui sont tenus de défendre les intérêts de toutes les composantes de la communauté qui dispose du pouvoir de rejeter les monarques qui abusent de leurs autorités et servent leurs intérêts au détriment du peuple.

Article 17

Système monétaire Kamite

La Révolution Kamite, rejette la dépendance sous toutes ses formes et déclare illégitime et criminelle la monnaie coloniale telle que le franc CFA, en vigueur dans les territoires autochtones des peuples Kamites, victime de la colonisation, et considère comme une nécessité première la création d'un système d'échange indépendant et moderne fondé sur la tradition et dont l'objectif est de se soustraire totalement à la dictature de la Banque Mondiale colonialiste au senvice d'ntérêts étrangers.



Article 18

L'enseignement Kamite

La révolution Kamite rejette l'école occidentale et le programme d'éducation imposé par les organisations internationales qui travaillent à la solde de la domination mondiale orchestrée par les nations euro-judéo-chrétiennes bénéficiaires du commerce de l'esclavage antikamite et de la colonisation occidentale.
La Révolution Kamite préconise un enseignement moderne autonome et pratique adapté et profitable à l'émancipation et à la prospérité de l'ensemble de la communauté Kamite mondiale.

Article 19
Seules les personnes, les peuples, les royaumes et organisations diverses qui adhérent pleinement à cette présente charte en y approuvant le bien fondé, peuvent prétendre adhérer à la véritable Révolution Kamite.

Article 20
Aucune modification ne peut être apportée à cette présente charte sans l'approbation, du Mâsa SEKU MÂGA, l’auteur et premier promoteur de la dite charte.

Article 21
Ce présent édit a été Promulgué par le Mâsa SEKU MÂGA
le 1er jour du 1er mois de la 4ème année
de l'arrivée de la Caravane du retour sur le Continent Nubien
soit
Le 16 août 2007 du calendrier occidental.